Aux États-Unis, un gangster-jardinier plante illégalement des légumes bio pour manger local

Ron Finley le gangster-jardinier
Aux États-Unis, un gangster-jardinier plante illégalement des légumes bio pour manger local
Par Caroline Perrichon publié le
108567 lectures

Dans le quartier de South Los Angeles, les rues sont envahies par les fasts-foods et l’obésité ne cesse de croître. Pour changer cela, Ron Finley a décidé de faire pousser illégalement des légumes bio dans toute la ville et retrouver son autonomie alimentaire.

A South Los Angeles, on trouve des magasins de vins, une multitude de fast-food et des soi-disant gangsters. Mais là-bas on ne meurt pas à cause des balles mais de la malbouffe. 

Comme 26,5 millions d’américains, les habitants du quartier vivent dans un désert alimentaire où ils n’ont pas accès aux aliments sains. Pour bénéficier de produits sans pesticides, ils doivent s’armer de courage et parcourir plusieurs kilomètres en voiture.

« Le potager, c’est mon graffiti. Je fais pousser mon art. » Ron Finley

Face à ce constat accablant, Ron Finley a décidé d’agir en devenant un “gangster-jardinier”. Avec son association L.A Green Grounds, ce dernier s’est mis à planter des potagers illégaux un peu partout dans la ville, aussi bien sur des terrains vagues que sur le bord des trottoirs. Une initiative qui donne l’opportunité à tous de manger sainement. C’est aussi une occasion pour cet enfant du quartier d’embellir le paysage urbain à sa manière : “Comme un artiste de graffiti qui embellit les murs, moi j’embellis les pelouses et les côtés des routes”.


Découvrez son histoire en vidéo lors de son passage aux conférences TEDx :

Crédit image : ronfinley.com

Commentaires