La photo d’un ours polaire squelettique devient le symbole du réchauffement climatique

Ours polaire squelettique
La photo d’un ours polaire squelettique devient le symbole du réchauffement climatique
Par Caroline Perrichon publié le
13402 lectures

Le cliché d’un ours polaire amaigri a suscité de vives réactions sur internet. Au-delà du choc, une véritable prise de conscience sur les conséquences du réchauffement climatique à deux mois de la conférence sur le climat.

Publié en août dernier par la photographe allemande Kerstin Langenberger, le cliché d’un ours polaire amaigri, la peau sur les os, a profondément choqué les internautes qui ont été plus de 35.000 à le partager sur le réseau social Facebook.

L’ours, victime collatérale du réchauffement climatique

Kerstin Langenberger s’est rendue à Svalbard en Norvège pour tenter d’apercevoir des ours blancs. Cet archipel situé entre l’océan Arctique et l’océan Atlantique était selon elle l’endroit parfait pour croiser des ours polairesen train de jouer ou de chasser”. Mais la réalité qu’elle décrit est tout autre : "Oui, j’ai vu des ours en bonne santé. Mais j’ai également vu des ours morts ou affamés. Des ours polaires qui déambulent le long de la côte, en quête de nourriture"

Pour la photographe, la fonte des glaces liée au réchauffement climatique serait directement responsable de la famine qui touche les ours polaires et notamment les femelles "Avec le recul de la banquise chaque année, elles se retrouvent bloquées sur un territoire où elles n'ont pas à manger". Si elle estime ne pas avoir de preuves scientifiques, cette dernière l’affirme, "le changement climatique est un véritable problème, ici dans l’Arctique".

 

 

Commentaires