Tout savoir sur le jus d'herbe, la boisson naturelle aux nombreux bienfaits

Jus d'herbe posé sur une table en bois
Tout savoir sur le jus d'herbe, la boisson naturelle aux nombreux bienfaits
Par Caroline Perrichon publié le
48278 lectures

On connaissait les jus de fruits et légumes, voici venir le jus d’herbe. Un breuvage verdâtre aux nombreux bienfaits.

Avant de se transformer en épis chargés de grains, les céréales comme le blé et l’orge sont de jeunes pousses vertes. À ce stade de leur croissance, elles sont particulièrement riches en substances nutritives. Lorsqu’elles sont pressées, ces herbes donnent un jus verdâtre concentré en phyto-nutriments (caroténoïdes, polyphénols, antioxydants) et en enzymes qui permettent une absorption maximale des nutriments (glucides, protides, lipides).

Une mine de bienfaits

Le jus d’herbe de blé est sucré et contient de la vitamine B17 tandis que le jus d’orge est amer et contient de la vitamine K. Ces deux jus d’herbe ont en commun d’être de très bonnes sources de vitamines A, B (dont B12), C et E, de minéraux et oligo-éléments. Ils contiennent notamment fer, magnésium, phosphore, du potassium sélénium et zinc. Ces deux types d’herbes renferment aussi 8 acides aminés essentiels et possèdent une action anti-inflammatoire.

Mais ce qui fait la particularité du jus d’herbe, c’est sa teneur en chlorophylle. Une substance qui nettoie le sang et purifie les organes. La chlorophylle a de nombreux bienfaits sur l’organisme :

  • Stimule la formation d’hémoglobine et améliore la circulation sanguine
  • Oxygène l’organisme et régénère les cellules
  • Régule la tension nerveuse
  • Renforce le système immunitaire grâce à ses nombreux enzymes
  • Évacue les toxines dont les métaux lourds et neutralise les toxines bactériennes
  • Maintient l’équilibre acido-basique grâce à ses minéraux
  • Régénère la sphère digestive

Comment préparer son jus d’herbe ?

Faire son propre jus d’herbe c’est possible mais cela demande un petit équipement : des graines à germer, du terreau bio, des bacs de cultures et un extracteur de jus manuel. Et aussi un peu de patience, puisqu’il faut compter une douzaine de jours pour obtenir des pousses. Si faire son jus maison permet d’obtenir une qualité optimale, la durée de conservation du breuvage est quant à elle limitée. Une fois extrait, le jus d’herbe doit être consommé aussitôt préparé car l’oxydation est très rapide.

Pour ceux qui ne peuvent pas cultiver et presser leurs propres herbes, il existe des jus d’herbes sous forme de poudres, obtenues après déshydratation du jus. Il faut vérifier que la déshydratation a été réalisée à une température inférieure à 40°C, car au-dessus de cette température, les enzymes du jus d’herbe peuvent être dénaturés.

Comment le consommer ?

Étant donné le fort pouvoir détoxifiant du jus d’herbe, il est préférable de commencer la cure de jus d’herbe par une demi-dose afin d’éviter toutes réactions éventuelles (nausées, maux de tête, troubles intestinaux). 

Il est recommandé d’en verser 1 à 2 cuillères à café par jour, diluées dans un jus de fruit, un verre d’eau ou un jus de légume. Vous pouvez aussi très bien saupoudrer de la poudre déshydratée sur vos céréales ou vos crudités.

Attention, le jus d’herbe est contre-indiqué pour les femmes enceintes et celles qui allaitent. Ces deux céréales blé et orge contiennent du gluten, mais certaines marques affirment que le jus d’herbe en serait exempté. Face à ce doute, il est recommandé aux personnes intolérantes au gluten de les tester avec prudence et aux personnes souffrants de maladie cœliaque de s’abstenir d’en consommer.


 

La rédaction vous propose une sélection de jus d'herbe bio

Commentaires