Comment détoxifier son foie naturellement ?

Jenne femme qui boit un jus vert
Comment détoxifier son foie naturellement ?
Par Manon Laplace publié le
53944 lectures

Le Docteur Irina Matveikova est spécialisée en médecine familiale, endocrinologie, nutrition clinique et troubles du comportement alimentaire. Après avoir étudié les médecines naturelles et l’holistique, elle publie L’intelligence du ventre aux éditions Trédaniel et prodigue tous ses conseils pour un foie en bonne santé.

Le foie est un organe essentiel qui filtre un litre et demi de sang à la minute. Très sollicité, son rôle est vital dans la détoxification de l’organisme. En prendre soin passe en grande partie par son alimentation. La détoxification du foie passe par un ramollissement des matières grasses et des toxines pour en faciliter l’évacuation. Pour cela, la nutritionniste  recommande un processus de drainage contraignant qui comprend notamment une phase de jeûne (et pas mal de temps passé sur les sanitaires) et qu’il vaut mieux effectuer sous surveillance médicale.

Ceux qui manqueraient de temps ou seraient frileux à l’idée de s’essayer au processus de détoxification drastique de leur foie peuvent néanmoins jouir des conseils alimentaires d’Irina Matveikova. Voici les aliments à éviter ou à privilégier lors d'une cure pour drainer son foie et assainir l'organe en cinq jours.

 

On évite

  • Les protéines animales : la viande, les saucisses et tous les produits à base de viande, la volaille, le poisson, les fruits de mer et les oeufs
  • Les produits laitiers, y compris le lait, le fromage, le beurre (mais vous pouvez consommer du lait fermenté, du fromage blanc, du yaourt, du quark -fromage frais allemand-, du kéfir, fabriqués de préférence à partir de lait de chèvre ou de brebis).
  • Les aliments réduits en purée puis frits, la nourriture épicée, les sauces et la mayonnaise.
  • Le café (mais vous pouvez prendre du café décaféiné), l’alcool (de tous types) et le tabac.
  • Les aliments industriels, y compris les gâteaux et les pâtisseries, les sodas et le chocolat.
  • Les aliments et les boissons réfrigérés ou glacés.

On consomme

  • La farine complète, les fruits, les légumes, les légumes secs, consommés bouillis, crus, cuits à la vapeur, grillés ou rôtis au four. Il est préférable de les consommer réduits en purée et non frits.
  • Les fruits consommés nature ainsi que les noix et le miel.
  • De l’eau, du thé, du café décaféiné, des infusions, des jus de fruits naturels, tous les laits végétaux (lait d’avoine, de riz, de soja, d’amande, de noisette, etc.)

On pense à

  • Boire au moins 2 litres de liquide par jour
  • Ingérer de petites quantités de nourriture (150 g à 200 g) toutes les quatre heures ou faire cinq repas par jour.
  • Manger lentement et bien mastiquer.
  • Il est essentiel de prendre une collation le matin et en fin d’après-midi. Celle-ci peut être composée de fruits, de jus divers, de noix, d’un yaourt, de biscuits à la farine de blé complète, de fromage frais additionné de confiture sans ajout de sucre ou de miel, d’un mini-sandwich de pain complet (avec du fromage blanc, de la mozzarella, des tomates, de l’avocat et ainsi de suite).

 

 

Extrait de L'intelligence du ventre, du Dr Irina Matveikova aux éditions Trédaniel. Des explications claires et des conseils pratiques spécifiques pour retrouver un ventre sain, gage de santé et de vitalié.

Prix conseillé : 18 €
 

 

 

 

 

 

 

 

 

La rédaction vous conseille

Commentaires