Syndrome prémenstruel : 5 solutions naturelles contre les douleurs liées aux règles

femme tenant son ventre des deux mains
Syndrome prémenstruel : 5 solutions naturelles contre les douleurs liées aux règles
Par Manon Laplace publié le
10415 lectures

Le phénomène des règles douloureuses se caractérise notamment pas des crampes logées dans le bas ventre et qui peuvent s’étendre au dos et aux cuisses. Ces spasmes qui précèdent ou accompagnent la période des menstruations causent des douleurs appelées dysménorrhée. Certaines plantes aux vertus apaisantes ou antispasmodiques sont efficaces pour calmer ces maux chroniques.

1 La sauge sclarée

La sauge a la réputation d’être la plante idéale pour apaiser les maux féminins. Cousine de la sauge officinale, plus communément utilisée, la sauge sclarée est recommandée en cas de règles irrégulières et douloureuses du fait de ses propriétés oestrogéniques.

On consomme les feuilles de sauge en infusion, quotidiennement, avant et pendant les règles. On peut aussi recourir à l’aromathérapie : dans une infusion de fleurs d’aubépine ou de camomille, on ajoute une goutte d’huile essentielle de sauge sclarée.

Attention : la sauge est contre-indiquée pour les femmes enceintes, allaitantes ou ayant des antécédents de cancer hormonodépendant, d’insuffisance rénale ou d’épilepsie. En cas de doute, demandez l’avis de votre médecin.

2 Le basilic

L’huile essentielle de basilic ont des vertus antidouleurs et antispasmodiques. Elles permettent de calmer les douleurs liées au cycle menstruel mais aussi à apaiser les troubles digestifs.

Pour calmer les crampes, on verse quelques gouttes d’huile essentielle de basilic que l’on applique en massage sur le bas ventre.

On peut également en consommer une goutte, une à deux fois par jour, mélangée à un yaourt, du miel ou incorporée dans une infusion. Sans oublier le basilic frais, à intégrer à son alimentation.

3 L’armoise

L’armoise est une plante utilisée en médecine traditionnelle chinoise depuis plus de 2000 ans. À ce jour, on utilise notamment des extraits d’armoise annuelle dans les traitements contre le paludisme.

Avant l’arrivée des règles, pendant les quatorze derniers jours du cycle, on la consomme en infusion afin de lutter contre le syndrome prémenstruel. Facilitant l’écoulement, l’armoise est également conseillée en cas de retard ou d’arrêt des règles.

Attention : l’armoise a des effets puissants et ne convient pas aux femmes enceintes.

4 La menthe poivrée

L’huile essentielle de menthe poivrée a une action antispasmodique reconnue. On y a notamment recours pour lutter contre les troubles intestinaux.

On dilue deux gouttes d’huile essentielle de menthe poivrées dans une cuillère à café de miel par exemple, trois fois par jour. On peut également faire infuser des feuilles séchées de menthe poivrée que l’on consomme entre les repas, trois fois par jour.

Attention : l’huile essentielle de menthe poivrée ne convient pas aux enfant de moins de quatre ans, en cas de faiblesse des voies biliaires ou du foie et en cas de grossesse.

5 La cannelle

Cette épice aux mille bienfaits a, entre autres, d’importantes vertus antispasmodiques. Depuis des millénaires, la cannelle est considérée comme une panacée en médecine ayurvédique et chinoise.

On la consomme en infusion pour lutter contre l’inconfort digestif et les douleurs au bas-ventre. Sous forme d’huile essentielle, elle peut être utilisée par voie interne en mélangeant deux gouttes à une cuillère à café de miel, ou par voie externe, diluée dans un peu d’huile et appliquée en massage.

En bonus :

Pour calmer les douleurs menstruelles, vous pouvez aussi essayer :

  • L’huile d’onagre
  • L’angélique chinoise
  • L’alchémille
  • Le gatillier
  • Le saule

Chargement...

Commentaires