La Basse Autriche : première région d’Europe 100% en énergie électrique renouvelable

Paysage d'une ville autrichienne au bord d'un lac
La Basse Autriche : première région d’Europe 100% en énergie électrique renouvelable
Par Camille Anger publié le
6734 lectures

Détenir un réseau électrique consacré uniquement aux énergies renouvelables, c’est possible. Dans un pays engagé dans “l’économie verte”, la province de Basse Autriche fait figure de proue. L’électricité y est produite à 100% à partir d’énergie renouvelable.

En 1978, les autrichiens ont écarté le nucléaire de leur terre. Par un vote en référendum, ils se sont unis contre l’exploitation de cette énergie. En 2010 , les énergies renouvelables fournissent 65% des besoins en consommation électrique de l’Autriche, selon l’ambassade de France en Autriche.

Si ses montagnes l’isolent de ses voisins, l’Autriche a su tirer avantage de cette nature. La plus grande des régions du pays, la Basse Autriche, détient un record écologique. Tout son territoire peut se vanter d’être pourvu d’un réseau électrique à 100% conçu avec des énergies renouvelables.

Zoom sur une région où seules les énergies renouvelables servent à la production d’électricité. Direction la Basse Autriche.

Écologie et économie à la clé

La Basse Autriche s'appuie sur un réseau hydraulique dense. Plus de 60% de son énergie provient de cette exploitation développée autour des barrages. Viennent en complément les énergies éolienne, la biomasse et le solaire. En tout, 1,65 million d’habitants bénéficie de ce système d’énergie électrique renouvelable.

Les représentants de l’État ont sollicité la population au travers d’un programme de transition énergétique. Les habitants ainsi soutenus ont investi dans des projets immobiliers, par exemple, en faveur du solaire thermique. Ces aménagements et rénovations ont suscité la création de 36.000 emplois.

Au préalable, la province avait consacré 2,3 millions de ses dépenses à ce projet environnemental, dès 2002.

Un exemple pour les pays européens

Le pas emboîté par la Basse Autriche s’imbrique dans le projet écologique global du pays. L’État a fait le pari de gagner son indépendance énergétique d’ici 2050, un objectif qui revient à accorder la moitié de sa production énergétique avec des matériaux renouvelables. 

En France, un scénario similaire a été imaginé par l’Agence environnementale pour la maîtrise de l’énergie (Ademe). L'idée de départ est de bâtir un réseau d’énergie électrique 100% renouvelable. Les résultats de ces recherches ont été relayés par Médiapart il y a plus d'un an, le 8 avril 2014. La nouvelle “explosive”a fait tomber un préjugé sur le nucléaire. On pourrait, selon le rapport initial de l’Ademe, développer un système de dépense électrique concentré autour des énergies renouvelables sans engager de surcoût par rapport au nucléaire. Un tel objectif s’avère être réalisable pour 2050 dans l'hexagone. La production dépasserait même les attentes escomptées. Toutefois, aucun changement de cap n'a été décrété depuis la parution du rapport. Là où les études portent, les politiques pêchent.


Exemple d’habitat autonome conçu à partir d’énergies renouvelables dans la ville de Tyrol, en Autriche.

Image : Flickr - Hallstatt ©

Commentaires