[Vidéo] Pour ces hommes, « le changement climatique n'existe pas »

Capture d'écran de la vidéo de Data gueule sur les climatosceptiques
[Vidéo] Pour ces hommes, « le changement climatique n'existe pas »
Par Manon Laplace publié le
2855 lectures

Les climatosceptiques : qui sont ces hommes politiques, industriels, journalistes, experts ou citoyens pour qui le réchauffement climatique n'existe pas et quels sont leurs arguments ?

« Le changement climatique n’existe pas », «  Le réchauffement climatique aura des conséquences bénéfiques », « L’industrie n’est pas responsable du dérèglement climatique. » Voilà, en substance, le schéma de pensée des climatosceptiques. Cette catégorie de négationnistes du climat en campagne contre les mesures écologistes nécessaires à nos sociétés et à la sauvegarde de la planète.

97 % de la communauté scientifique s’accorde à dire que le climat subit un dérèglement dramatique aux conséquences potentiellement funestes et que ce changement est majoritairement imputable à l’activité humaine. Pourtant, les climatosceptiques continuent d’appuyer les conclusions des 3 % restants. Ils instrumentalisent la part de doute et la marge d’erreur raisonnable de toute conclusion scientifique, affirmant que le réchauffement climatique et ses conséquences n’existent pas. Que les recherches scientifiques sur le sujet sont très largement biaisées, que les médias qui les relaient sont aveuglés et que les convictions écologistes sont le propre de citoyens en quête d’une cause.

Data Gueule, émission de décryptage, a épluché et analysé les arguments des climato-sceptiques dans une courte infographie. Ils reviennent sur l’idéologie de ceux que Nathalie Kosciusko-Morizet vice-présidente déléguée du parti Les Républicains et ancienne secrétaire d’État à l’Écologie, qualifiait de « connards » sur le plateau du Grand Journal.

©Data Gueule

Commentaires