Découvrez les astuces de la rédaction pour un repas de Noël plus bio

deux parents et leur fille qui cuisinent pour Noël
Découvrez les astuces de la rédaction pour un repas de Noël plus bio
Par Manon Laplace publié le
2785 lectures

Éléments centraux de la période de Noël, les repas de fêtes portent généralement le sceau de l’abondance et de l’excès. Les membres de Bio à la Une partagent leurs meilleurs conseils pour des menus festifs et responsables.

Émeline, Chargée d’étude - « mélanger les farines pour plus de saveurs »

« D’ordinaire ce n’est pas moi qui cuisine pour les repas de fêtes. Mais je fais un peu de pâtisserie pour faire des cadeaux aux membres de ma famille ou à mes amis. Du pain d’épice par exemple. C’est une recette toute bête : je suis la méthode traditionnelle, mais je varie et mélange les farines. Plutôt que de la farine de blé classique, je choisis des farines alternatives comme celle de seigle, d'épeautre ou de sarrasin. Le pain d’épice a beaucoup plus de goût et le mélange apporte un côté plus artisanal.

Je fais également attention au choix du miel que j’utilise. Il faut que ce soit un miel corsé, comme du miel de forêt ou du miel de sapin. J’utilise toujours du miel local. Parfois, pour plus de goût j’ajoute à ma recette des petits morceaux d’orangettes ou de gingembre confit. C’est délicieux. »

Alexandre, Directeur commercial et marketing - « moins de viande et davantage de poisson »

« Pour Noël notre repas familial est plutôt traditionnel : saumon, foie gras, dinde. Chaque année je me bats pour que l’on serve moins de viande. Je propose du poisson à la place : un filet de bar plutôt que de la dinde par exemple, en étant attentif à ce qu’il soit bio ou issu d’une filière de pêche durable.

En entrée nous servons un saumon gravlax, mariné à l'aneth. Un saumon sauvage pêché selon des pratiques responsables ou un saumon d’élevage bio. Ça se marie parfaitement avec du pain de seigle, un pain noir. En général, ce s’accompagne de sauce gravlax mélangée à de la crème fraîche. Je la remplace par une crème épaisse de soja, tout aussi onctueuse que de la crème fraîche classique. »

Yoann, Graphiste - « remplacer les féculents par des légumes »

« Tous les ans pour Noël, nous cuisinons en famille, tous ensemble. Je suis de Madagascar, aussi pour les fêtes nous mêlons plats traditionnels français et malgaches. Le repas de Noël est généralement plutôt lourd, donc nous remplaçons certains féculents par un Achard de légumes (spécialité culinaire créole à base de légumes macérés - ndlr).

C’est un plat à base de carottes, d’oignon et de choux émincés, de haricots vers que l’on fait sauter dans un peu d’huile d’olive. C’est très bon, léger, et ça se marie à peu près avec tout. On peut le manger chaud ou froid. À Noël, nous le préparons pour accompagner les viandes. »


Le sapin feuilleté au pesto de Mathieu © Mathieu Doutreligne

Mathieu, Community Manager - « prendre le temps de cuisiner ensemble »

« Plus que les ingrédients et les plats eux-même, j’insiste sur la préparation. Il faut prendre le temps de cuisiner ensemble. Je prépare par exemple des feuilletés au pesto, en forme de sapin de Noël. Ça ne coûte rien et c’est festif. Je tiens au fait-maison et au fait-ensemble. C’est bien plus sympathique que d’acheter des plats préparés.

Pour mon sapin feuilleté, la recette est extrêmement simple : de la pâte feuilletée et du pesto. Mais on prend le temps de faire des petites découpes et de le préparer de manière à en faire un joli sapin de Noël. On crée un vrai moment de partage. »

Corinne, Commerciale - « jamais de sucres raffinés »

« Je prépare une traditionnelle bûche de Noël tous les ans depuis onze ans, l’âge de mon premier enfant. C’est une recette que je tiens de ma maman, et que j’ai un peu personnalisée. Il s’agit d’un biscuit roulé qui renferme une crème pâtissière au chocolat, et que je recouvre d’une crème au beurre au chocolat elle-aussi.

Je n’utilise que du chocolat bio. Du noir à pâtisser 70 % de cacao. C’est plus sain, et ça a beaucoup plus de goût que le chocolat conventionnel. Pour ma recette, je n’utilise surtout jamais de sucre blanc. Uniquement du sucre roux ou intégral, bio lui-aussi. Les sucres raffinés ne sont que des calories vides, le sucre intégral contient plus de nutriments. »

Commentaires