[VIDEO] Des canetons broyés et brûlés pour produire du foie gras

Des canetons femelles passant dans les broyeuses du couvoir
[VIDEO] Des canetons broyés et brûlés pour produire du foie gras
Par Manon Laplace publié le
6263 lectures

Le foie gras de Noël risque d'être un peu dur à digérer. L'association de L214 Éthique & Animaux jette une nouvelle fois l'opprobre sur les méthodes cruelles d'élevage intensif. La vidéo clandestine tournée dans un couvoir du Pays de la Loire témoigne de l'enfer des exploitations de production de foie gras.

Les images sont à vous retourner l’estomac. Après avoir suscité la polémique sur les méthodes de mise à mort de l’abattoir d’Alès, l’association de défense des animaux L214 porte un grand coup à l’industrie française du foie gras. Relayée par la plupart des grands médias nationaux, la vidéo tournée en caméra cachée par l’association en décembre 2015 dans un couvoir du Pays de la Loire dénonce l’horreur des élevages industriels de canards destinés à la production de foie gras.

Avant la pénombre des hangars où les volailles sont entassées et brutalement gavées jusqu’à la fin de leur courte vie - les canards sont abattus à trois mois -, les canetons nés en couvoirs sont triés selon leur sexe. Les femelles « pas avantageuses pour [les producteurs] » en raison de la taille insuffisante de leur foie comme l’explique une employée, sont broyées dès la naissance. Jetées par cagettes au milieu de rouleaux mécaniques, elles sont des milliers à être exécutées chaque jour. La méthode usinière est choquante. Sans compter les femelles qui ne meurent pas sous le coup des broyeuses et qui, mutilées, agonisent tombées à côté des machines des heures durant avant d'être mises dans les sceaux à déchets.

Les mâles qui eux sont destinés au gavage, ne sont pas en reste. L’enquête filmée de L214 laisse entrevoir les machines rotatives auxquelle ils sont attachés par le cou. Le centre des machines s’embrase toutes les cinq secondes et les mâles ont le bec coupé à vif par la pièce de métal chauffée. Le procédé vise à ce qu’ils ne se blessent pas mutuellement une fois entassés dans les élevages.

Loin d’être exceptionnelles, ces pratiques sont la norme dans les élevages intensifs. Les grandes exploitations productrices d’oeufs par exemple sont coutumières du broyage de poussins. Sauf qu’à l’inverse de l’industrie du foie gras, les usines de pontes broient les poussins mâles, inutiles à l’activité.

Pour mobiliser les citoyen et pousser le gouvernement à agir, L214 a lancé une pétition à l'attention du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll pour mettre fin au broyage des canetons.

Attention : les images relayées par cette vidéo peuvent heurter la sensibilité des uitilisateurs

Commentaires