7 tisanes maison pour réduire l’acidité du corps

Une tisane à base d'orties, des feuilles, un mortier et son pilon.
7 tisanes maison pour réduire l’acidité du corps
Par Camille Anger publié le
73591 lectures

Après une période de fête, vous souffrez de brûlures d’estomac, de régurgitations acides et amères. Il peut s’agir là de remontées du liquide acide ou de reflux gastro-oesophagiens. Si cela vous arrive de manière occasionnelle, la consommation de tisanes pourrait apaiser ces douleurs.

Une affection de type bénigne peut se traiter avec des plantes, en complément d’une bonne hygiène de vie. Outre la nécessité de prendre le temps de mâcher les aliments, remplacez, au moins pour un temps, thés et cafés noirs par des tisanes.

Portez à ébullition un demi litre d’eau et plongez une à deux cuillers à café de feuilles sèches ou fraîches. Hors du feu, couvrez et laissez infuser les feuilles pendant dix minutes. On utilise, en moyenne, cinq grammes de feuilles par tasse.

1 La verveine officinale

Elle est connue pour faciliter la digestion tandis que la verveine citronnelle soulage les maladies des reins et du foie. Pour ses vertus, la verveine s’est vue attribuée le nom « d’herbe sacrée ou herbe de sang ». On la recommande pour :

  • soulager des crampes et spasmes d’estomac, elle améliore aussi l'appétit ;
  • calmer une indigestion et intervenir dans le traitement des maux de ventre comme les ballonnements ou flatulences. Elle serait également efficace dans le cas de nausée et vomissements.

2 La sauge officinale

« Qui a de la sauge dans son jardin n’a point besoin de médecin », dit l’adage. Vous pouvez boire une tisane de sauge, avec de la verveine, après un repas copieux afin de bénéficier de leurs propriétés digestives. La sauge vient atténuer les crampes d’estomacs et douleurs digestives. Elle a une action stimulante sur le foie et l’estomac.

3 La camomille romaine

Elle est préconisée en prévention des troubles digestifs, maux d’estomac, coliques, diarrhées. Réputée protectrice et purificatrice, une tisane de grande camomille est bénéfique pour :

  • calmer les inflammations ;
  • réduire l’acidité dans le corps ;
  • éliminer les spasmes digestifs ou contractions musculaires ;
  • empêcher la prolifération de la bactéries causant des ulcères, selon une étude américaine de 2008.

4 La mélisse officinale

Son odeur citronnée lui vaut le surnom de « citronnelle » mais également celui « d’herbe au citron », ou « piment des abeilles » . Cette plante, cousine de la menthe, est idéale pour retrouver le calme et faciliter la digestion. Elle viendra :

  • réduire les crampes d’estomac et reflux gastriques ;
  • aider à digérer les graisses ;
  • soulager des ballonnements et flatulences ;
  • faciliter la fonction biliaire du foie par ses propriétés antispasmodiques.

5 La menthe poivrée

Elle s’accompagne bien avec la mélisse. Dans son ouvrage « L’Intelligence du Ventre » , le Dr Irina Matveikova rapporte l’avis de chercheurs pour qui « la menthe poivrée figure parmi les médicaments de première intention dans le traitement du syndrome de l’intestin irritable, si, toutefois, celui-ci ne s’accompagne pas de diarrhées ou de constipation ».

6 L’ortie

Les feuilles d’orties et leurs poils piquant renferment des acides, des flavonoïdes et de la chlorophylle. Ces principes actifs assurent des propriétés astringentes, dépuratives et diurétiques. L’ortie convient pour :

  • calmer les troubles digestifs ;
  • apaiser les symptômes de transit intestinal irréguliers ou d’ulcères gastriques.

Hildergarde de Bingen, Sainte naturaliste et visionnaire du XIIe siècle, la préconisait contre les vers intestinaux.

7 L’angélique

L’angélique contient une molécule, l’archangélique, garante de propriétés apéritives ( stimule l’appétit ), stomachiques et diurétiques. Cette plante est adaptée au moment de digestions difficiles et vous pourriez l’apprécier associée à la lavande. Elle est efficace contre :

  • l’acidité gastrique ;
  • les ballonnements ;
  • l’aérophagie.


Cette liste ne représente qu’un panel non exhaustif de tisanes à préparer chez soi pour réduire l’acidité et reste soumise à votre propre expérience. Bio à la Une vous a présenté les vertus de l’aubépine, d’autres infusions sont possibles.
 

Source : Les remèdes de santé d’Hildegarde de Bingen de Paul Ferris aux éditions Marabout

Découvrez notre sélection de tisanes bio toute prêtes

Commentaires