Pâtisson : un panier bio et végétarien livré à vélo dans Paris

Livraison d'un panier de légumes avec des poireaux à vélo
Pâtisson : un panier bio et végétarien livré à vélo dans Paris
Par Philippe publié le
7186 lectures

Un nouveau système de vente de paniers de produits bio et végétariens vient d’être créé, à Paris, par trois jeunes. Depuis octobre 2015, avec Pâtisson ils livrent des cageots de cinq repas et cinq petits-déjeuners à vélo.

Démocratiser le bien manger aux urbains actifs

Motivés par l’idée du “bien manger”, tant dans la manière que par rapport aux produits, trois jeunes, Hugo, Jérémy, Vincent, ont lancé une Société coopérative et participative (Scop) pour vendre des paniers bio. Ils se sont fait une promesse inscrite sur leur site Internet : « Un panier de courses 100% végétal, 100% BIO, 100% de saison et presque 100% français. Tout ça pour un prix correct. » Ils proposent deux offres, des paniers “solo” et paniers “duo” afin de « toucher à la fois les célibataires et les couples ». Leur coeur de cible : « les urbains actifs ».

Vendre des paniers végétariens : un acte militant

Ces fondateurs de la coopérative « Pâtisson » défendent une pratique végétarienne, comme un acte militant et dans une recherche du juste-milieu. Pour Hugo, 26 ans, « convaincu que la consommation de produits d'origine animale est un problème fondamental et urgent à régler », la démarche de Pâtisson tend à « proposer une solution permettant de changer, même en douceur ». Les trois jeunes, autour de leur 25ème année, même s’ils affichent une préférence pour les menus végétariens, se veulent ouverts et tolérants envers les diverses pratiques alimentaires.

Des vendeurs livreurs éclaireurs

Partis d’un profil de commercial et de designer, Hugo, Jérémy et Vincent avancent avec des objectifs mesurés. D’abord, ils concentrent la vente de leur panier à Paris intra-muros. Vous les verrez, peut-être, circuler à vélo, un cageot de Pâtisson à l’arrière de leur selle. Ils demandent « à leurs abonnés de donner leurs créneaux de disponibilités pour la livraison. En fonction de ça, deux à trois jours à l'avance, ils indiquent leur heure d'arrivée précise ». Les commandes s’opèrent au plus tard le jeudi pour le lundi suivant. Vous imaginez le coût carbone d’un tel déplacement !
Cet impact, les trois jeunes l’ont vraiment pris en considération. A tel point qu’ils insèrent dans leurs paniers un livret où sont renseignés la provenance des aliments et leur impact carbone.

Ils jouent la proximité

Livrés entre 7h et 22h, contre 30 €, ces paniers vous permettront de composer cinq repas et cinq petits déjeuners. Les produits d’origine française y sont vendus en grande majorité et toujours bio. Les fondateurs créent donc une entreprise de proximité et déploient une certaine inventivité.

« Jeremy se charge des conseils culinaires, précise Hugo, il n'a pas de diplôme en diététique ou nutrition mais est fondu de cuisine, en particulier végétale. » À titre d’exemple, la première semaine de janvier 2016, les abonnés aux paniers de Pâtisson retrouveront sur le blog des recettes pour la semaine, « tartalakarotte, capucine pédale dans la semoule, soupe en souplesse ».

Cette offre reste réservée aux parisiens mais les fondateurs ouvrent leur regard : « il devrait y avoir des évolutions au cours de l'année ».

Plus d'info : Page Facebook de Pâtisson

Commentaires