Insolite : ces Françaises créent des barres énergétiques bio aux ingrédients étonnants

barres énergétiques
Insolite : ces Françaises créent des barres énergétiques bio aux ingrédients étonnants
Par Manon Laplace publié le
5199 lectures

Les barres protéinées de la société familiale Gryö misent sur la farine de grillon pour des en-cas sains, nourrissants, gourmands et écologiques. Les insectes sont élevés entre la France et l'Espagne et les barres sont Made in France. Zoom sur cette nourriture de demain.

La société Gryö propose des barres protéinées, biologiques, innovantes et gourmandes. D’un tout nouveau genre, ces snacks équilibrés et nutritifs sont préparés à base de fruits, d’oléagineux, mais surtout de grillon. Le projet est porté par les Françaises Sarah et Julia Berdugo, deux cousines motivées par l’envie de créer la nourriture de demain et de développer l’entomophagie, le fait de manger des insectes, en Occident.

Les insectes comme alternative protéique

Avec déjà un pied dans l’après, Sarah et Julia ont planché pendant deux ans sur la composition de leurs barres, nichées dans les locaux d’Agrotec, Centre de Ressources Technologiques de l’agroalimentaire qui accompagne l’innovation culinaire. L’impact environnementale des denrées incarne l’une des problématiques alimentaires majeures de notre époque. Notamment pour ce qui est des aliments sources de protéines, avec en tête de liste la viande dont la production pèse lourdement sur l’environnement. Les insectes sont un trésor protéique et sont l’une des principales pistes explorées par les inventeurs de l’alimentation du futur.

Produire en économisant l'énergie

Ces questions bien en tête, les cousines Berdugo ont imaginé des barres « belles, bonnes et saines », alliant abricot et thym, amandes et fèves de cacao, pistache et chocolat noir ou encore la barre “ coup de fouet ” figue et gingembre, toutes fabriquées en France. Les insectes, réduits sous forme de farine, ont une saveur neutre et n’altèrent pas le goût des préparations. Ils offrent une teneur appréciable en nutriments tels que les protéines, le fer, le zinc ou encore le magnésium. A quantité de produit fini égale, les insectes nécessitent dix fois moins de matières premières que le boeuf pour se nourrir, et deux fois moins que la volaille, explique Gryö. Leur élevage émet également jusqu’à 80 fois moins de CO2 que celle des bovins.

Les criquets de Gryö sont élevés à Malaga en Espagne et en Bourgogne. Les insectes sont nourris avec des graines, des fruits et des légumes. Leur production est peu consommatrice en eau (quand un kilo de boeuf en nécessite autour de 15 000) et leur cycle de reproduction est de trois semaines environ.

Bio et sans graisses ajoutées

Si les barres aux insectes se veulent responsables, leur recette ne transige pas sur la qualité nutritionnelle. Les ingrédients sont issus à 90 % de l’agriculture biologique et le produit final est garanti sans conservateurs ni arômes artificiels. Plutôt que d’utiliser du saccharose, sucre raffiné qui n’offre que des calories vides, Sarah et Julia ont choisi le sirop d’agave, naturellement sucrant et à faible index glycémique. Pour l’équilibre, les barres sont estampillées sans matière grasse ajoutée et riches en fibres. A l'adresse des divers régimes alimentaires, Gryö annonce développer une barre au grillon sans gluten.

Chargement...

Commentaires