100 millions d'euros pour repeupler les forêts

Brume dans un sous bois
100 millions d'euros pour repeupler les forêts
Par Camille Anger publié le
2424 lectures

« Repeupler les forêts », voilà un des objectifs du début d’année de Stéphane Le Foll. Mardi 12 janvier 2016, le Ministre de l’agriculture et de la forêt a annoncé aux sénateurs vouloir mobiliser 100 millions d’euros dans ce but.

Le Ministre de l’agriculture et de la forêt, Stéphane Le Foll entend bien soutenir la filière bois. Il s’est prononcé, mardi 12 janvier 2016, devant le Sénat pour dégager 100 millions d’euros afin de replanter des forêts, selon une dépêche de l’AFP. L’aide se concentre sur le territoire métropolitain où la forêt représente 28% de l’espace français. Dans le cadre d’un repeuplement des forêts, le Ministre de l’agriculture et de la forêt espère mobiliser le Fond européen agricole pour le développement rural (FEADR), et des « financements privés ».

Les forêts françaises riches en feuillus 

Bien connue pour capter les rejets de dioxyde de carbone, la forêt joue un rôle de régulateur naturel. Elle prévient également l’érosion des sols, filtre les eaux de pluie, stabilise les nappes phréatiques. Les sous-bois préservent des espèces animales autant que végétales. 

La majorité des forêts françaises appartient à des propriétaires privés. 10% de ces espaces verts restent publiques, et 10%, également, relèvent des collectivités territoriales. Cela sert surtout à la production de bois d’oeuvre. En effet, la France se situe à la troisième place des pays européens producteurs de bois, en terme de volume.

À l'échelle nationale, les 16,5 millions d’hectares de forêts représentent le concentration plus importante de feuillus en Europe. Cet espace boisé progresse de 0.6% par an, en particulier, autour de l’arc méditerranéen, la Corse, la Bretagne, les Pays de la Loire. Dans les régions du Nord-est et du massif landais où, par tradition, la forêt tient une forte place. L’extension est moindre en bordure de Paris, du fait de l’urbanisation. La filière bois - forêt réunit environ 450 000 emplois directs et indirects.

Une solution au contrecoup de la sécheresse

Le Comité national pour le développement du bois (CNDB) a annoncé dans un communiqué de presse du 5 janvier 2016 : « la perte de 8 millions d’arbres plantés en 2015  à cause de la sécheresse », soit un nouveau plant sur deux dans toute la France. Une cellule de crise aurait été mise en place, à la mi - décembre 2015, et permis le déblocage de « cette aide exceptionnelle ».

Source : franceboisforet.com

Commentaires