Pourquoi et comment réduire les pesticides ?

Tracteurs pulvérisant des pesticides dans un champ
Pourquoi et comment réduire les pesticides ?
Par Mathieu Doutreligne publié le
7325 lectures

Rapidement et simplement, il est possible de comprendre les enjeux et les alternatives possibles aux pesticides. Oui, ils nous sont néfastes à tous les niveaux. Oui, les solutions existent pour les éradiquer.

Des problèmes variés

Les pesticides sont des produits chimiques destinés à éliminer les nuisibles susceptibles d’empêcher le développement des cultures. Il en existe trois familles : les insecticides, les herbicides et les fongicides qui s’attaquent respectivement aux insectes, aux mauvaises herbes et aux champignons.

C’est à partir des années 1950 que les pesticides ont été massivement utilisés en France. L’idée d’origine était d’accroître les rendements des cultures pour nourrir une population affamée et meurtrie par la guerre. Aujourd’hui, nous sommes sur la troisième marche du triste podium des pays qui utilisent le plus ces produits chimiques dans le monde.

Ce sur quoi les politiques ont fermé les yeux à l’époque, mais dont on est certain aujourd’hui, c’est que ces pesticides ont un impact grave sur l’environnement et la santé. Les néonicotinoïdes sont les principaux responsables de la disparition progressive des insectes pollinisateurs. D’autres sont qualifiés de cancérogènes probables, comme le glyphosate, élément actif du Roundup de Monsanto. Enfin, une dernière catégorie des pesticides sont de véritables perturbateurs endocriniens et engendrent des désordres hormonaux.

S’ils continuent à être utilisés, les pesticides nous promettent à coup sûr un avenir morbide, mais le futur n’existe pas encore et c’est à nous de le dessiner.

Des solutions multiples

Les pesticides ne sont pas une fatalité en soi. Il existe des alternatives permettant de remplir sainement l’assiette des Français. L’agriculture biologique, qui exclut complètement les produits chimiques de synthèse et les OGM, en est le plus bel exemple. Respectueuse de la santé des sols, des écosystèmes et des personnes, elle s’oppose de manière forte à son équivalente conventionnelle. C’est LA meilleure solution alternative à l’utilisation massive des pesticides et à la dégradation de l’environnement et de notre santé.

Moins radicales, l’agriculture bio peut être “décomposée” en différentes solutions pour arrêter le désastre. La rotation des cultures consiste à alterner des plantations différentes dans un même champ pour ainsi rompre le cycle de vie des organismes ou plantes nuisibles. Simple, naturel et efficace, la lutte biologique à pour nature d’introduire dans les cultures les prédateurs naturels des insectes ravageurs. L’agroforesterie ou la plantation de haies permet de nourrir la terre et de créer des refuges pour les animaux qui se nourrissent des insectes nuisibles.

Toutes ces solutions sont à mettre en place dans les champs, mais aussi dans votre assiette si vous faites le bon choix...


L'agriculture bio décryptée par C'est pas sorcier

L'agriculture bio peut-elle nourrir la planète ? Analyse de Claude et Lydia Bourguignon

Chargement...

Commentaires