2016, l’année des légumineuses selon l’ONU

légumineuses dans des cuillères en bois
2016, l'année des légumineuses selon l'ONU
Par Elodie Sillaro publié le
7829 lectures

L’ONU a décidé de mettre à l’honneur les légumineuses en 2016. Connues sous le nom de légumes secs, les légumineuses sont des graines présentes dans les gousses et dont les propriétés nutritives et écologiques sont intéressantes en matière de santé et de préservation de l’environnement.

Une alternative verte

Les lentilles, pois, fèves et haricots secs sont une source essentielle de protéines et d’acides aminés d’origine végétale. Ce n’est donc pas par hasard si elles font partie intégrante de la cuisine de diverses cultures aux côtés des céréales comme le riz ou le blé. Peu coûteuses, les légumineuses se préparent aussi facilement que des pâtes ou des pommes de terre avec un intérêt nutritif bien plus intéressant car elles contiennent des glucides, du potassium, du magnésium, du phosphore et des folates.

Malgré leur teneur en protéines, les légumineuses ne peuvent se substituer à la viande car, contrairement aux protéines animales, elles contiennent une teneur limitée en certains acides aminés indispensables à l’organisme. Toutefois, en associant les légumineuses aux céréales complètes, on peut palier ce manque. Riz et haricots ou soja, quinoa et lentilles, blé et pois chiches sont une bonne combinaison  pour obtenir un apport complet.

Un atout pour les sols

Les légumineuses peuvent s’utiliser comme engrais naturel pour enrichir les sols et accroître leur fertilité grâce ses propriétés fixatrices d’azote, minéral essentiel à la croissante des plantes. Elles participent à la réduction d’engrais chimiques et évitent l’importante émission de gaz à effet de serre générée par leur production. Elles luttent ainsi indirectement contre le changement climatique et participent à une production alimentaire durable.

Comment intégrer les légumineuses à vos repas ?

En tartine : Accompagnez votre salade de tartines de houmous, une délicieuse purée de pois chiche et de sésame.

En soupe : Remplacez les pommes de terre par une poignée de pois, de lentilles ou de haricots.

En plat : Ajoutez votre assiette de riz, de quinoa ou de millet avec des haricots rouges, des lentilles vertes ou brunes.

En dessert : En utilisant des farines de légumineuses, vous rendez vos desserts plus légers et vous ajoutez un intérêt nutritif aux petits plaisirs.

Commentaires