[étude] Le lait et la viande bio sont beaucoup plus riches en oméga-3

Verre de lait posé sur une table et viande hachée
Lait et viande bio sont beaucoup plus riches en oméga-3
Par Mathieu Doutreligne publié le
6095 lectures

Une étude anglaise diffusée mardi 16 février dans le British Journal of nutrition affirme que la teneur en acide gras oméga-3 est beaucoup plus importante dans le lait et la viande issus de l’agriculture biologique.

Une différence marquée

Dans le célèbre British Journal of nutrition, des scientifiques de l’université de Newscastle aux Royaumes-Unis ont publié les résultats d’une étude comparative sur le lait et la viande. Après avoir passé en revue 196 articles sur le lait et 67 consacrés à la viande, ils affirment que ces deux aliments contiennent environ 50% d’oméga-3 en plus lorsqu’ils sont bio. La viande bio serait également moins riche en graisses saturées que son équivalente conventionnelle.

Un changement alimentaire en vue ?

Chris Seal, l’un des chercheurs, conseille d’adapter son alimentation (si ce n’est pas déjà le cas, ndlr) dans le but de réduire les risques de maladie. Il explique que “les oméga-3 contribuent à réduire les maladies cardiovasculaires, améliorent le développement neurologique et la fonction immunitaire”.

Notre étude suggère qu’opter pour le bio permettrait dans une certaine mesure d’améliorer la prise des substances nutritives essentielles” ajoute le professeur. En effet, selon l’Autorité Européenne de Sécurité Alimentaire (EFSA), il est nécessaire que les populations d’Europe de l’ouest augmente leur apport en acide gras de type oméga-3. Des acides gras qu’on trouve en grande quantité dans le poisson (saumon, hareng, maquereau, sardine), les huiles (foie de morue, colza, lin) ou les fruits à coques (noisettes, amandes, pistaches).

Une différence à relativiser

Attention toutefois à ne pas mettre tous vos espoirs dans la viande et le lait bio. Premièrement, car leur surconsommation est vivement critiquée de toutes parts. Deuxièmement, parce que ces résultats ont un effet limité.

Ian Givens, spécialiste de la nutrition interrogé par Europe1, nuance : “l’accent est porté sur les 56% d’oméga-3 supplémentaires dans le lait bio, mais cette proportion n’est valable que pour la graisse du lait et non pour le lait dans son ensemble.” Il ajoute : “passer du lait traditionnel au lait bio accroîtrait l’absorption d’oméga-3 de 33mg par jour, soit seulement 1,5% de notre régime alimentaire total. De tels changements mineurs ne sont pas susceptibles de représenter un bénéfice nutritionnel ou un bénéfice pour la santé.

Source : cambridge.org

Chargement...

Commentaires