2015: record de consommateurs bio !

des légumes bio sur un étal
2015: record de consommateurs bio !

L’Agence Bio a dévoilé son bilan annuel et bonne nouvelle, le bio a la côte, encore et toujours. 2015 est l’année record d’acheteurs et de consommateurs de bio, une alternative qui séduit aussi les agriculteurs.

Tous les indicateurs du bio sont au vert: emploi, agriculture et consommation. 2015 fut une année propice à l’implantation du bio que ce soit sur nos terres (+17% de surfaces cultivées par rapport à 2014) ou dans nos assiettes, puisque 65 % des Français ont régulièrement consommé bio en 2015.

9 français sur 10 consomment bio

En 2015, le bio a enregistré un taux record de consommateurs et d’acheteurs puisque 89% des Français ont consommé bio (contre 54% en 2003) et 65 % d’entre eux en ont consommé au moins une fois par mois. Une tendance qui ne fait que croître depuis les années 2000 où seuls 37 % des Français étaient tentés par ce choix.

Aujourd’hui, 82% des Français font confiance aux produits bio qui font désormais partie de la liste de leurs courses (contre 43% en 2003), notamment avec des produits bio incontournables tels que les oeufs, l'huile et le lait. Rappelons-le, toutes traces de substances chimiques déclassent le produit ou le champs sur lequel il pousse. C’est pourquoi la première raison invoquée lorsqu’on demande aux Français pourquoi ils font désormais le choix du bio est la santé.

Le bio comme une solution d’avenir

Pour l’Agence Bio, c’est indéniable, l’agriculture bio est une “agriculture d’avenir qui respecte l’environnement, contribue aux bienfaits de la société et participe au développement économique”. Les Français sont aussi convaincus puisque 78% des sondés estiment que l’agriculture bio est une solution face aux problèmes environnementaux. Ils consomment d’ailleurs bio pour soutenir l’agriculture biologique à 59% et à 58% pour préserver l’environnement.

Le bio séduit les agriculteurs

Portée par une demande toujours croissante des consommateurs et en réponse à une crise agricole, les agriculteurs tendent progressivement à convertir leur exploitation au bio (+7% par rapport à 2014).

Bien que le bio ait connu une année faste, il n’a tout de pas été épargné par le scandale de l’abattoir de Vigan en ce début d’année. Les prix plus élévés des produits bio restent aussi un frein pour les consommateurs.

Sources: L'Agence bio

Articles sur le même thème

Réagir à cet article