Le pissenlit, profitez de ses bienfaits au printemps

une fleur de pissenlit dans un pré
Le pissenlit, profitez de ses bienfaits au printemps
Par Elodie Sillaro publié le
9933 lectures

Considérée comme une mauvaise herbe, le pissenlit est une fleur jaune qui se trouve dans les prés et pâturages. Victime des désherbants en tout genre, c’est pourtant une plante qui a bien des vertus pour la santé.

Le pissenlit porte son nom en raison de ses propriétés diurétiques (il augmente la sécrétion d’urine). Il est aussi connu sous le nom de dent de lion à cause de la forme de ses feuilles et fait partie de la famille des chardons mais, lui, est sans épine. Tout comme le plantain, il est considéré comme une mauvaise herbe qui n’est, en réalité, pas si mauvaise que ça.

Facile à reconnaître, il arbore des fleurs jaunes d’or et des feuilles dentelées. Évitez de les récolter dans les zones trop proches des routes et de la pollution ou traitées aux pesticides et engrais chimiques. Vaut mieux éviter ce genre d'assaisonnement, en cas de doutes, abstenez-vous.

En légumes et salade

Légèrement amères, les jeunes feuilles de pissenlit peuvent être consommées en salade pour faire le plein de potassium. Les boutons floraux servent à accompagner les poêlées et juliennes de légumes mais aussi les marinades. Les feuilles se récoltent au printemps et peuvent remplacer la salade dans les sandwishs, être ajoutées aux soupes ou agrémenter des toasts au fromage de chèvre ou d’avocat. Comme le plantain, elles peuvent se préparer de la même manière que les épinards ou les blettes. Enfin, les fleurs de pissenlit peuvent être récupérées pour faire de la confiture.

Contre l’hypertension et la rétention d’eau

L’hypertension est due à une trop forte pression du liquide qui circulent dans les artères sur leurs parois. Dans ce cas, des médicaments diurétiques qui favorisent l’élimination de l'eau et du sel sont prescrits afin de diminuer le volume du liquide et ainsi réduire la pression. Certains d’entre eux peuvent entraîner une diminution du taux de potassium dans le sang qui doit être surveillé. Riche en potassium, le pissenlit permet d'éviter ce désagrément. Il est aussi naturellement diurétique, en consommer régulièrement permet de faire diminuer la pression artérielle. 

Jambes lourdes, pieds qui gonflent, les diurétiques sont aussi prescrits aux personnes sujettes à la rétention d’eau. Dans ce cas, consommez plutôt les pissenlits sous forme de tisanes : 5 à 10 g de feuilles séchées dans 150 ml d’eau. 3 à 4 tasses par jour vous aideront à dégonfler. Pour plus d’efficacité, associez le pissenlit aux queues de cerise, à la bruyère ou la reine des prés.

Pour stimuler le foie et l'appétit

Comme les artichauts, les endives, la chicorée, le chou de Bruxelles, le céleri ou le café, le pissenlit a un goût amer. Au contact de nos papilles gustatives, il stimule notre appétit et l’organisme répond en sécrétant de la salive ainsi que des sucs gastriques.

Aujourd’hui, on ne consomme plus vraiment d’aliments amers, ils disparaissent progressivement de notre alimentation au profit des produits industriels sucrés. Et pourtant, l’amertume stimule les fonctions du foie: sécrétion de la bile, contrôle de la glycémie, détoxification de l’organisme, filtre du sang. La digestion est favorisée et le foie nettoyé de ses toxines. Les sécrétions biliaires étant stimulées, elles favorisent à leur tour l’activité intestinale, notamment les contractions musculaires, ce qui permet d’évacuer plus de déchets.

Commentaires