Journée des droits des femmes : 10 femmes écolos, bio et engagées

3 portraits de femmes engagées dans l'écologie
Journée des droits des femmes : 10 femmes écolos, bio et engagées
Par Elodie Sillaro publié le
14727 lectures

A l'occasion de la Journée internationale des droits de la femme en ce 8 mars, Bio à la Une a voulu mettre à l'honneur 10 femmes engagées pour l'écologie, le développement durable et le biologique. Voici 10 femmes exemplaires qui prônent un mode de vie alternatif.

1 - Celle qui répand l’amour : Amma

De son vrai nom Mata Amritanandamayi, Ama est figure spirituelle indienne et la fondatrice de l'ONG “Embracing the World”, un réseau international d’oeuvres caritatives à but humanitaire et écologique. Considérée comme un “Mahatma", une "Grande âme", Amma incarne pour ses fidèles l'amour maternel sans limites. Lors de son tour du monde au profit de son ONG, elle étreinte tous ceux qui viennent la voir.

“Embracing the World” finance des orphelinats, des écoles, des aides à l'émancipation des femmes à travers et a oeuvré lors de catastrophes naturelles comme l’ouragan Katrina aux Etats-Unis en 2005 et du Tsunami de 2011 au Japon.
© YANN BOHAC/SIPA

2 - Celle qui lutte en faveur de la biodiversité: Vandana Shiva

Vandana Shiva une des militantes écologistes les plus connues dans le monde, c’est un peu la Pierre Rabhi indienne. Symbole du mouvement anti-OGM, elle lutte pour la conservation de la biodiversité et la défense de l’agriculture biologique.

En 1993, elle reçoit  le prix Nobel alternatif qui récompense ceux recherchent des solutions pratiques et exemplaires pour les grands défis actuels (écologie, pauvreté, paix). Grâce à son ONG Navdanya ("Neuf graines"), elle lutte contre l'industrie agrochimique et a construit une banque de semences ainsi qu’un centre de formation à l’agriculture bio.
© Humanities for the environnement

3- Celle qui reboisait les forêts: Wangari Muta Maathai

Wangari Muta Maathai (1940-2011), était  une militante écologique et politique africaine. En 2004, elle devient la première femme africaine à recevoir le "Prix Nobel de la Paix " pour sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix.

Elle tient son nom de “la Femme des arbres” du mouvement de la Ceinture verte (Green Belt Mouvement) lorsqu’en 1977, elle plante sept arbres le jour de la Terre (21 mars) pour honorer les femmes qui soutiennent l’écologisme, mouvement qui aura contribué au reboisement des terres kényanes afin de prévenir l'érosion du sol.

© Tavana

4- Celle qui protège les océans: Lamya Essemlali

Lamya Essemlali est la présidente de Sea Sheperd France, l’association de protection des océans, de conservation de la faune et de la flore marine. C’est une militante écologiste française qui embarque, en 2005 aux côtés de Paul Watson, pour des campagnes de lutte contre le braconnage.

Depuis, elle a pris la tête de la branche française de l’ONG et coordonné plusieurs campagnes en mer pour agir directement afin de dénoncer et lutter contre la surpêche ainsi que la destruction de la faune marine.
© Jacques Torregano pour J.A

5- Celle qui diffuse un message positif: Mélanie Laurent

Bien que l’engagement des acteurs et actrices soit parfois accusé d’opportunisme, on ne peut tout de même pas nier leur bonne volonté et leurs actions. De son côté, Mélanie Laurent a réalisé un documentaire sur l’écologie, Demain, qui a rencontré un succès fulgurant et a raflé un césar. Plutôt que de faire des constats alarmants, le film montre des exemples de vie et d’action alternatives dans l'agriculture, l'industrie ou l’administration de notre société.

Depuis plusieurs années, l’actrice est associée aux campagnes environnementales de pêche de Greenpeace France et de l'ONG Ocean 2012.
© Getty Images, Julien Hekimian

6- Celle qui parle de l’avenir de la planète: Yolaine de la Bigne

Yolaine de la Bigne est une journaliste française à l’origine de Néoplanète, un magazine gratuit dédié à l’environnement. Elle a ensuite fondé le site www.neoplanete.fr, une webradio qui diffuse chaque jour des informations liées au développement durable ou des chroniques sur l’environnement.

Sensibilisée à l’écologie lors de ses collaborations avec Nicolas Hulot pour l’émission Ushuaïa, elle s’est lancée dans différentes actions pour protéger l’environnement, elle a notamment planté des kilomètres de haies bocagère avec son mari l’architecte-paysagiste Régis Guinard et fondé la Fêt Nat’, fête de la nature et de l’écologie à Paris.
© RCF

7 - Celle qui préserve les océans : Maud Fontenoy

Maud Fontenoy est femme politique et une navigatrice française qui a traversé les océans à la rame et à la voile. Elle a créé sa Fonda­tion Maud Fonte­noy pour sensibiliser le grand public à la nécessité de préserver les océans notamment en menant des actions d’éducation à l’écologie auprès des plus jeunes par le biais de supports pédagogiques diffusés dans les programmes scolaires.

Depuis 2009, elle est porte-parole de la Commission Océanographique Intergouvernementale de l’UNESCO. Mais ces dernières années Maud Fontenoy crée la polémique notamment en raison de sa position sur le gaz de shiste et de ses kits pédagogiques qui ressembleraient plus à des outils de communication qu'à des supports pédagogiques. Affaire à suivre...
©Pierre_Marchal

8- Celle qui lève le voile sur les dérives de notre société : Marie Monique Robin

Journaliste d’investigation, Marie Monique Robin est à l'origine de films d’investigation qui lèvent le voile sur les maux de notre société. Elle réalise Le Monde selon Monsanto, un film-documentaire qui retrace l’histoire de la firme, des PCB aux OGM, en passant par les hormones de croissance bovine, ou l’herbicide Roundup mais aussi Notre poison quotidien qui fait le lien entre les molécules crée par l’homme et les nouvelles maladies (cancers, maladie d’Alzeihmer), Les moissons du futur et Sacré Croissance !

9- Celle qui rassemble autour de l’agriculture biologique : Arlette Rohmer

Grande voyageuse et passionnée des plantes, Arlette Rohmer est une fervente défenseuse du bio. À travers le thé, boisson la plus bue dans le monde après l’eau, elle veut partager les saveurs et les richesses des pays qu’elle explore.

Elle a ainsi fondé les Jardins de Gaïa où les visiteurs peuvent déguster des thés aux saveurs venant des quatre coins du monde. Dans son entreprise qui respire l’essence d’une multitude de parfums, elle met à l’honneur les petits producteurs afin de promouvoir une agriculture à échelle humaine qui permet de multiplier les choix et d’améliorer les qualités des thés au fil des récoltes.
© Envouthé

10- Celle qui éclaire notre alimentation: Marion Kaplan

Élève du docteur Kousmine, Marion Kaplan est bio-nutritionniste et l’auteur d’une quinzaine d’ouvrages sur le thème de la santé dont des livres de cuisine saine avec une cuisson à la vapeur douce préfacés par le Pr Henri Joyeux.

Depuis des dizaines d’années, elle n’a cessé d’explorer notre alimentation et aucun régime ne lui a échappé. A la pointe des dernières découvertes sur les sujets liés aux intolérances alimentaires (gluten, produits laitiers, viande), elle est à l’origine du célèbre Vitaliseur de Marion qui garantit une cuisine respectueuse des éléments vivants et nutritifs des aliments.
© Marion Kaplan

Commentaires