Semaine pour les alternatives aux pesticides: Quelles solutions ?

un enfant dans un champ cueille une fleur
Semaine pour les alternatives aux pesticides: Quelles solutions ?
Par Elodie Sillaro publié le
7977 lectures

C'est parti pour la 11e Semaine pour les alternatives aux pesticides ! Du 20 au 30 mars, cette opération nationale et internationale vise à promouvoir des solutions alternatives aux pesticides et d’encourager le bio.

Durant les premiers dix jours du printemps, les épandages de pesticides reprennent. Une période symbolique pour la Semaine pour les alternatives aux pesticides qui invite le public à mieux s’informer des risques de ces produits chimiques sur la santé et l'environnement. A travers des conférences, des collectes de pesticides, des ateliers de jardinage, des animations pédagogiques, des dégustations, la Semaine pour les alternatives aux pesticides met sous les projecteurs les solutions alternatives.

Utilisée en grande quantité par l’agriculture intensive, les pesticides se retrouvent partout: dans notre assiette, dans l’eau, l’air et la pluie. Ces résidus de produits chimiques finissent dans notre organisme engendrant de nombreux problèmes de santé: cancers, malformations, problèmes hormonaux et neurologiques. Pourtant, les méthodes plus naturelles ne manquent pas à l’appel.

L'agriculture bio, un bel exemple

Les pesticides ne sont pas l’unique solution pour une agriculture productive. L’agriculture biologique est un exemple d'alternative qui s’abstient de produits chimiques de synthèse et d’OGM. Respectueuse des écosystèmes naturels et de la biodiversité, elle préserve les sols et choisit des espèces animales et végétales adaptées aux conditions naturelles.

Elle joue sur la rotation des cultures pour rompre le cycle de vie des parasites et utilise des prédateurs naturels pour lutter contre les insectes ravageurs. Elle participe également à l’équilibre économique en recrutant plus de main d’oeuvre.

La production intégrée, entre conventionnel et bio

L'agriculture intégrée utilise des moyens naturels et des mécanismes régulateurs proches de ceux qui existent dans la nature pour produire des aliments de qualité et assurer une agriculture visant le développement durable. Elle ne supprime pas totalement l’utilisation des pesticides de synthèse,  mais elle ne les utilise qu’en dernier recours lorsque les autres alternatives ont échoué.

L’agriculture biodynamique

L'agriculture en biodynamie est une agriculture qui prend en considération la nature dans son ensemble pour produire des aliments. “Elle considère que la nature est actuellement tellement dégradée qu’elle n’est plus capable de se guérir elle-même et qu’il est nécessaire de redonner au sol sa vitalité” par le biais de techniques thérapeutiques. Le sol est le plus important des composants de ce type d'agriculture.

Toutes les infos sur le site de la Semaine sans pesticides.

Commentaires