Inde : un frigo collectif en accès libre pour réduire le gaspillage alimentaire

Frigo dans la rue devant un restaurant indien
Inde : un frigo collectif en accès libre pour réduire le gaspillage alimentaire
Par Valentine Poignon publié le
3681 lectures

Un restaurant indien à Kochi dans l’Etat de Kenrala a trouvé une solution simple mais efficace pour réduire son gaspillage alimentaire : mettre à disposition un réfrigérateur devant sa devanture pour permettre aux plus démunis de se servir librement.

Lorsque l’on sait qu’un tiers des aliments produits sur planète est jeté ou perdu, les alternatives à cet imposant gaspillage sont encourageantes. Pauline Minu, gérante de l’enseigne Pappadavada, a eu une idée encore plus efficace que le doggy bag. Elle a simplement placé devant son restaurant un réfrigérateur où elle conserve les aliments non-consommés par ses clients. “L’arbre de bonté”, comme elle aime l’appeler, permet ainsi le libre accès à ces denrées alimentaires.

Une alternative écolo et altruiste

Un jour, peinée de voir une femme fouillant dans les poubelles de son propre restaurant qui jetait encore une trop grande quantité d’aliments à peine consommés, la jeune femme décide d’agir. L’idée, simple mais ingénieuse, lui vient alors. Les clients sont encouragés à empaqueter le reste de leur repas, indiquer la date de déposition et le disposer dans ce réfrigérateur de 420 litres. Cette initiative permet à la gérante de placer entre 75 et 80 portions par jour.

Le libre accès à ces denrées alimentaires conserve l'anonymat des sans-abri et leur évite toute gêne ou honte à quémander de la nourriture. Le réfrigérateur étant accessible 7j/7 et 24h/24, les sans abris peuvent se servir autant qu’ils le souhaitent sans passer par un intermédiaire.

Une action participative

Le concept a été vivement accueilli dans la ville de Kochi où plusieurs habitants sont venus déposer leurs propres restes alimentaires. Pauline déclare même dans le Times of India qu’elle a aperçu des enfants y déposer des friandises. C’est une réelle volonté de la part de tous de permettre aux plus défavorisés de pouvoir se servir à n’importe quel moment. L’envie est telle que certains habitants, voulant bien faire, ont déposé des aliments achetés. La gérante a remercié le geste, mais a rappelé qu’il s’agissait de se débarrasser de restes afin d’éviter le gaspillage.

Un geste déjà pratiqué en Allemagne

Si les alternatives au gaspillage alimentaire sont encouragées, la mise en place de réfrigérateur n’est pas encore arrivée dans les rues françaises. A Berlin, Foodsharing, la plateforme sur internet qui permet d’échanger de la nourriture, avait déjà disposé les premiers réfrigérateurs dans plusieurs endroits de la capitale allemande. Depuis un an, les frigos sont accessibles non seulement aux sans-abris mais à tout le monde. Les services d’échange ou de ventes de restes alimentaires sont de plus en plus pratiqués, la lutte contre le gaspillage alimentaire entraîne une croissante mobilisation de chacun.

Commentaires