Substances toxiques : les pires produits ménagers à éviter

produits ménagers: lessive, produit vaisselle, spray multi-usage
Substances toxiques : les pires produits ménagers à éviter
Par Elodie Sillaro publié le
100828 lectures

Phosphates, agents blanchissants, parabens, conservateurs, parfums de synthèse, les composants toxiques des produits ménagers sont nombreux. 60 Millions de consommateurs a passé au crible plus d‘une centaine de produits d’entretien et a établi la liste noire des composants indésirables et mêmes toxiques.

Avec leurs promesses “Ultra concentrés, “Élimine 100% des bactéries”, “Nettoie toutes les tâches”, “Spécial peaux sensibles”, les fabricants regorgent d’imagination pour nous vendre leurs produits ménagers et se plaisent à entretenir la phobie de la saleté et des microbes. Très agressifs, les produits sont toujours plus puissants pour décaper notre maison et peuvent abîmer les surfaces mais aussi la peau, les yeux et les poumons.

20 substances problématiques pour la santé

Après l’enquête sur la liste des 187 cosmétiques jugés nocifs pour notre santé, les experts du magazine 60 Millions de consommateurs se sont, cette fois, attaqués aux produits ménagers. Dans son nouveau hors-série, ils ont évalué une centaine de produits et répertoriés une vingtaine de substances toxiques et nuisibles présentes dans les produits d’entretien. « Mauvaise nouvelle, la quasi-totalité contient une ou plusieurs substances indésirables ».

Les marques concernées, on les connaît toutes, on en utilise sûrement certaines : Ajax, Ariel, Canard, Carolin, Cif, Cillit Bang, Destop, Febreze, Harpic, La Croix, Mir, Mr. Propre, Pliz, Saint-Marc, Sanytol. Elles contiennent des substances allergisantes, irritantes, corrosives, et/ou risquées pour l’environnement. Plus étonnant, la marque Rainett qui se veut écologique,et dont les produits sont faits à partir d’ingrédients naturels, contient un agent (le phénoxyéthanol) irritant et corrosif.

Un cocktail nocif et inutile

Les produits qui promettent propreté et douceur sont en réalité très agressifs et d’aucune utilité. Ils polluent plus notre air intérieur qu’ils ne l’assainissent. “Votre maison n’est ni un hôpital ni un aéroport où circulent des millions de personnes” rappellent les journalistes. Inutile donc d’utiliser des nettoyants multi-usage (Mr. Propre, Sanytol), des désinfectants (Dettol), des antibactériens (St Marc) dont l’efficacité restent à prouver ou des nettoyants surpuissants et corrosifs (Cilit Bang, Canard WC) qui peuvent brûler la peau et dont le rejet dans les eaux usées est très toxique pour les poissons, coquillages et crustacés.

L’industrie ménager nous persuade d’acheter un produit différent pour chaque pièce. Des nettoyants inutiles qui ajoutent de la pollution à la pollution et qui ne font qu’augmenter la liste des allergènes répertoriées par le Comité scientifque pour la sécurité des consommateurs  (CSSC). Afin d’aider le consommateur à y voir plus clair, le hors-série propose un décryptage des pictogrammes et symboles apposés sur les étiquettes.

(Cliquez sur l'image pour l'agrandir)
L'intégralité des produits nocifs est à découvrir dans le magazine 60 Millions de consommateurs : Entretenir sa maison au naturel

Des recettes naturelles et efficaces

Chez Bio à la Une, on recommande d’utiliser des produits d’entretien biologiques et écologiques ou de faire ses propres produits maison. Aucune marque vendue en magasin bio, citées dans le magazine, n'est d'ailleurs décriée. Au contraire, coup de coeur des experts pour les paillettes de savon de la Droguerie Écologique et la composition du bicarbonate d'Écodoo est, selon eux, irréprochable.

Quant à 60 Millions de consommateurs, le magazine conseille également d’entretenir sa maison avec des méthodes plus naturelles et proposent ainsi 300 recettes afin de confectionner ses propres produits, respectueux de l'homme et de l'environnement. Quelques ingrédients suffisent (bicarbonate de soude, vinaigre blanc, savon noir ou de Marseille, cristaux et percabonate de soude,terre de Sommières et huiles essentielles) pour fabriquer son liquide vaisselle maison, un antibactérien pour sa literie, un blanchisseur de joints de carrelage.

Liste noire des composants toxiques

- Acide chlorhydrique : irritant pour la peau et le système respiratoire, corrosif.
- Acide oxalique : irritant pour les yeux et la peau, corrosif, dégagement de gaz toxiques en cas de mélange.
- Acide sulfamique : irritant, corrosif, toxique pour les organismes aquatiques.
- Alkyl ethoxylates et dérivés : irritant, toxique pour les organismes aquatiques.
- Benzisothiazo-linone : irritant, allergisant, toxique pour les organismes aquatiques.
- Butoxyéthanol : irritant, cancérogène possible.
- Chlorure de benzalkonium : favorise l'apparition de micro-organismes résistants.
- Didécylméthyl-ammonium chloride : irritant, corrosif, favorise l'apparition de micro-organismes résistants.
- EDTA : faible biodégradabilité, risque de persistance de l'environnement.
- Éthanolamine : irritant pour la peau et les voies respiratoires, corrosif.
- Ethoxydiglycol (DEGEE) : irritant pour la peau et les voies respiratoires, corrosif.
- Peroxyde d'hydrogène : irritant, corrosif, dangereux en cas de mélange (acides, ammoniaque), comburant (qui permet la combustion).
- Lyral (ou hydroxyisohexyl 3 cyclohexene carboxaldehyde) : très allergisant.
- Hypochlorite de soude : irritant pour la peau et le système
- Hydroxyde de sodium : irritant, corrosif, menace potentielle pour la faune et la flore.
- Lodopropynylbutyl carbamate : allergisant, irritant, corrosif, très toxique pour les organismes aquatiques.
- Metaperiodate de sodium : irritant, corrosif, toxique pour les organismes aquatiques.
- Méthylchloroisothiazolinone : très allergisant, très toxique pour les organismes aquatiques, avec effets à long terme.
- Méthylisothiazolinone : très allergisant, très toxique pour les organismes aquatiques.
- Phénoxyétahnol : allergisant, irritant, effets reprotoxiques à forte dose chez l'animal.

 

Commentaires