Viande bio: les français de plus en plus séduits

une pièce de boeuf cru avec de l'ail et du thym sur une planche à découper
Viande bio: les français de plus en plus séduits
Par Elodie Sillaro publié le
3523 lectures

Du côté de la viande: le bio à la cote ! Les consommateurs sont de plus en plus sensible à ce qu’ils mangent et se tournent vers une viande de qualité sans OGM ni antibiotique.

La viande bio comme alternative

La viande bio a le vent en poupe et sa consommation enregistre une nette augmentation depuis un an. Selon une étude de la Commission Bio d’Interbev (Interprofession du Bétail et des Viandes) en collaboration avec l’IFOP pour la marque d’agro-alimentaire Fleury Michon, les français1 sont de plus en plus séduits par la viande issue de l’agriculture biologique: sa consommation concerne 7 consommateurs de viande sur 10, soit 11 points de plus par rapport à 2015. Depuis plusieurs années, la viande bio ne cesse de gagner en popularité - notamment pour ses caractéristiques bénéfiques pour la santé et l'environnement - et s’invite volontier sur les étals des supermarchés et des boucheries, en plus des magasins spécialisés.

A l’heure où les scandales alimentaires révèlent des problèmes de traçabilité, de qualité (antibiotiques, OGM) et de cruauté envers les animaux, le consommateurs s’interroge sérieusement sur sa consommation de viande. La viande bio apparaît donc comme une alternative puisque la production de cette dernière concilie le respect de la nature, le bien-être animal et le plaisir des consommateurs.

Élevage bio et industriel, quelle différence ?

Les exploitations agréées bio reposent sur un ensemble de pratiques agronomiques respectueuses de l’environnement dans une logique de développement durable. Elles offrent aux animaux plus d’espace et un accès au plein air ainsi qu’une alimentation bio (parfois issue de la production de l’exploitant lui-même). La filiale bio est placée sous haute surveillance par des organismes certificateurs (Agrocert, Ecocert, etc) et permet d'assurer le respect du cahier des charges ainsi que de garantir une viande de qualité. Une récente étude a d’ailleurs démontré que le lait et la viande issus de l’agriculture biologique ont une teneur plus importante en oméga-3

Tout parait alors orienter le consommateur vers le choix de la viande bio. Bien que justifié, son prix s’avère parfois être un frein. Travaillant dans une logique de production pérenne, de valorisation du travail effectué et qualité, l'élevage biologique est plus coûteuse et  la viande revient donc plus cher à l’achat pour le consommateur.

Manger moins de viande, mais de meilleure qualité

60% des Français sont prêts à payer plus chers des produits de meilleure qualité, notamment pour de la viande sans antibiotique et des aliments sans OGM. Plus de la moitié des sondés est prêt à en manger moins pour privilégier la qualité à la quantité malgré un prix plus important.

Toutefois, consommer trop souvent de la viande bio n’est pas la solution. En effet, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a classé cancérogène la viande transformée (type charcuterie) et probablement cancérogène la viande rouge. Elle recommande ainsi à limiter sa consommation de viande rouge. Il est donc préférable de se tourner vers des volailles bio, des poissons issus de la pêche durable ou d’élevage bio ou encore des alternatives végétales (tofu, seitan).

1Source: échantillon de 1002 personnes représentatif de la popultion et âgée de +18 ans en mars 2016


La rédaction vous propose une sélection de produits carnés biologiques

Commentaires