Les OGM ne seraient pas dangereux selon une étude américaine

un scientifique manipule des épis de maïs OGM
Les OGM ne seraient pas dangereux selon une étude américaine
Par Elodie Sillaro publié le
5346 lectures

Selon une étude de l'Académie américaine des sciences, les cultures OGM ne présenteraient pas plus de risques pour l'environnement et la santé que les cultures conventionnelles. Dans le contexte inquiétant du TAFTA, ce rapport risque de faire polémique.

Aujourd’hui, les cultures OGM représentent aujourd’hui environ 10% des surfaces agricoles de la planète. La recherche de l'Académie américaine des sciences a analysé plus de 900 publications sur les effets des cultures transgéniques sur l’environnement et la santé. Résultat: aucun risque n’a été détecté par la très sérieuse institution.

Aucune différence avec les cultures conventionnelles

Selon une dépêche AFP de Washington, les experts ont analysé près de 900 études et publications sur le développement, l'utilisation et les effets obtenus par manipulation génétique. Le rapport indique « qu'il est difficile désormais de faire la distinction entre les nouvelles technologies d'ingénierie génétiques, développées initialement dans les années 1970, et les méthodes conventionnelles de culture ».

Les experts sont formels, il n’y a aucune différence entre les risques engendrés sur l’environnement et l’être humain entre les cultures transgéniques et celles traditionnelles. En effet, les données disponibles ne permettent pas de faire un lien direct entre les maladies et les OGM. En revanche, les scientifiques ont remarqué la résistance développée par les insectes nuisibles à ces cultures qui sont "un sérieux problème pour l'agriculture". Un problème qui est évitable avec une stratégie adaptée et plus naturelle.

Des effets à long terme incertains

Toutefois, les scientifiques consultés par l’Académie des sciences reconnaissent qu’il est difficile de “détecter des effets subtils ou à long terme sur la santé ou l'environnement” des produits contenant des OGM. De plus, alors que le maïs fait partie des plus grosses cultures génétiquement modifiées à visée commerciale au même titre que le soja ou le coton, les experts révèlent que les études épidémiologiques à long terme n’ont pas ciblé les cultures OGM de maïs, de pommes et de pommes de terre. Mais aucun lien n'a été établi entre les OGM et les maladies chroniques (cancers, obésité, diabète, etc.).

Des consommateurs rassurés ?

Tandis que 57% des américains estiment que les OGM pourraient être dangereux pour leur santé (sondage publié en 2015 par la firme NPD Group), Gregory Jaffe, un responsable du Center for Science in the Public Interest (groupe de défense des consommateurs), voit en cette recherche fouillée le moyen de rassurer les consommateurs quant à la consommation de produits OGM.
Et vous, êtes vous rassurés par cette étude ?

Commentaires