Le cancérologue Henri Joyeux radié de l’Ordre des Médecins

le professeur henri joyeux la main sur la bouche
Le cacérologue Henri Joyeux, radié de l’Ordre des Médecins
Par Valentine Poignon publié le
44733 lectures

Suite au lancement de sa pétition contre des vaccins, le célèbre et controversé cancérologue, Henri Joyeux, ne pourra plus faire état de son statut de docteur en médecine à partir de décembre 2016. 

Selon l’Agence de Presse Médicale (APM), le professeur Henri Joyeux a été radié de l’Ordre des Médecins il y a deux jours. En 2015, le Conseil national a dénoncé ses propos sur la vaccination à la Chambre disciplinaire ordinale de première instance du Languedoc-Roussillon. Elle juge aujourd’hui que le médecin a commis “des manquements graves au code de déontologie”. D'après le Conseil, le professeur tient un discours dangereux et alarmiste non basé sur des études scientifiques et portant atteinte à la profession. En réponse, Henri Joyeux a annoncé sur RTL qu'il ferait appel, ce qui permettrait de décaler la date de mis à pied.

Des propos alarmistes contre la vaccination

Il y a quelque mois, le cancérologue a publié une pétition sur Internet afin de mettre en garde le public contre certains vaccins. Signé par plus d’un million d’internautes, ce texte dénonce la présence de substances toxiques dans certains vaccins hexavalents (qui luttent contre six maladies). À destination des enfants, ces vaccins sont préconisés en substitution des vaccins obligatoires prévenant la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP), victime de pénurie depuis de longs mois. 

Le professeur a rapporté que ces nouveaux vaccins seraient une “arnaque des laboratoires” qui vendraient un vaccin “sept fois plus cher”. Cette déclaration massivement relayée sur les réseaux sociaux a semé la discorde au sein du monde scientifque. “On ne peut pas dire n’importe quoi sur une action publique qui a sauvé des vies” déclarait Patrick Bouet, président du Conseil national de l’ordre, l’année dernière. Jugé très conservateur, le professeur est un personnage qui dérange en raison d'un discours qui va à l'encontre des industries pharmaceutiques et agroalimentaires. 

“Je suis victime d’un procès médico-politique”

Connu pour son discours alarmiste quant aux industries agro-alimentaires et pharmaceutiques, le professeur Henri Joyeux n’est vraiment pas adulé par la communauté scientifique. Son dernier livre Changez d’alimentation s’est vendu à plus de 150 000 exemplaires et a donné lieu à de nombreuses conférences sur le thème de l’alimentatione santé.

En mai dernier, le septuagénaire a déclaré au journal Le Monde être victime d’un procès “médico-politique”. En parallèle, il affirmait sur son site Internet que l’unique objectif des autorités sanitaires est de le "faire taire par les moyens légaux" afin qu’il ne dise rien d’un “scandale d’Etat” impliquant les laboratoires pharmaceutiques. Pourtant Roger Salamon, président du Haut Conseil à la santé publique (HCSP), nuance “Le professeur Joyeux n’a pas eu une activité médicale ou de recherche qui l’autorise à avoir un avis d’expert sur ce sujet. Il est chirurgien, pas infectiologue, ni statisticien ni chercheur en immunologie.”

©HuffingtonPost

Commentaires