Substances toxiques: comment bien choisir son huile de monoï ?

une huile de monoï
Substances toxiques: comment bien choisir son huile de monoï ?
Par Valentine Poignon publié le
8898 lectures

Chaque été, le même parfum envoûtant. Soin ancestral utilisé par les hawaïennes, l’huile de monoï est aujourd’hui un incontournable des vacances. Mais entre soin naturel et produit industriel, il faut bien choisir.

Doux mélange entre la fleur de tiaré et les noix de coco fraîches, l’huile de monoï est appréciée pour ses vertus nourrisantes et son odeur exotique notamment pendant les vacances d’été. Nourrissante, protectrice et naturellement parfumée, cette huile naturelle est un élixir de jouvence pour la peau et les cheveux. Recette reprise par de nombreuses marques de cosmétique, il est aujourd’hui difficile de trouver un soin qui ne contient pas de produits chimiques voir toxiques.

Attention aux idées reçues, cette huile n’aide pas à bronzer. Elle ne contient pas de filtres solaires, il faut donc impérativement appliquer une crème solaire si vous ne souhaitez pas brûler votre peau et favoriser le cancer. Elle est cependant idéale en tant qu’après-soleil puisqu’elle hydrate, atténue les vergetures et répare les cheveux.

Une huile pas si naturelle

Vérifiez impérativement la composition de l’huile de monoï que vous êtes sur le point d’acheter. Certaines grandes marques commercialisent des produits mettant en avant l'appellation "huile de monoï" sans pour autant contenir de fleurs de tiaré ou de coco.

En effet, la majorité des enseignes ajoutent des huiles végétales telles que l’huile de sésame ou d’amande douce. D’autres fabriquants vont jusqu’à inclure des substances toxiques pour la peau. Des grandes quantités d’huiles synthétiques, comme la paraffine (liquide dérivé du pétrole),entrent souvent dans la composition des produits. Évitez également d’acheter une huile qui contient de l’isopropyl palmitate, un composant dérivé de l’huile de palme.

Où se cache la véritable huile de monoï ?

Favorisez les produits contenant 90% de monoï de Tahiti comme ceux de la marque Tiki Tahiti ou Hei Poa. L’huile originelle est d’ailleurs connue pour durcir à partir de 25°C. Privilégiez les produits contenant plus de “coco nucifera” et de “gardenia tahitiensis” que de parfum ou d’alcool.

Les monoïs traditionnels ne sont pas certifés bio. Cependant, les marques bio proposent des produits naturels et non nocifs pour le corps puisqu’ils ne contiennent pas de dérivés de pétroles, ni d’huile de palme ou de parfum synthétique.

©OdieusementBelles

Commentaires