Les botanistes, les gardiens de la biodiversité

un botaniste étudie une plante
Les botanistes, les gardiens de la biodiversité
Par Elodie Sillaro publié le
4060 lectures

Les causes de la disparition du vivant sont nombreuses, presque tous les écosystèmes de la Terre ont été transformés. On pense souvent à la faune mais la flore n’est pas épargnée. C’est là qu’interviennent les botanistes qui répertorient, analysent et tentent de sauvegarder la biodiversité. Expliquation en vidéo.

Doté de sa petite loupe, le botaniste est un scientifique spécialiste de la biologie végétale qui arpente la nature pour étudier les plantes, les fleurs, les fruits, les légumes et les arbres dans leur milieu naturel. La biodiversité évolue et, malheureusement, certaines espèces disparaissent. Pour en garder une trace rien de plus précieux qu’un herbier. Malgré son allure désuète, cette collection de plantes séchées et pressées entre des feuilles de papier est une mine d’or pour l’étude de la biodiversité.

Les gardiens de la biodiversité

Il est important de conserver les plantes, de les nommer mais aussi de savoir les analyser afin de comprendre l’évolution de la biodiversité. Au pied du Puy-de-Côme, au coeur des volcans d'Auvergne, le conservateur des Herbiers universitaires de Clermont-Ferrand, Gilles Thébaud, répertorie tous les cinquante centimètres les plantes présentes sur plusieurs tronçons d'une clairière. Une mission demandée par le Parc naturel régional des volcans d’Auvergne pour étudier la flore locale: "On est un peu comme des archéologues qui étudient le patrimoine menacé par un chantier. On collecte des espèces qui sont fragiles, dont on sait qu'elles seront détruites lors de l'extension de carrières ou, comme dans ce secteur, par l'introduction du pastoralisme", explique le conservateur.

Aux Herbiers universitaires d'Auvergne, on compte près de 580.000 planches dont certaines datent de la Révolution française. "On passe pour une science ringarde", regrette Gilles Thébaud. "Mais les herbiers, ce ne sont pas uniquement des objets de musées, ce sont des mines d'informations scientifiques vivantes et essentielles pour connaître l'évolution de la biodiversité".
 

Commentaires