Découvrez 12 phénomènes naturels extraordinaires

le grand trou bleu du Bélize
Découvrez 12 phénomèmes naturels extraordinaires
Par Elodie Sillaro publié le
5993 lectures

Pierres mouvantes, grottes qui brillent, glacier qui saigne, la planète regorgent de mystères les plus extraordinaires les uns que les autres. Découvrez douze phénomènes naturels spectaculaires et magiques à voir au moins une fois dans sa vie.

1. Le Grand Trou Bleu, Belize

Le Grand Trou Bleu est une dépression circulaire marine située au large du Belize (Amérique Centrale). C’est un espace marin protégé qui abritent pas moins de 1 400 espèces animales et végétales. Un véritable concentré de biodiversité ! Ce trou est fascinant par sa couleur d’un bleu profond et sa quasi parfaite circularité. C’est le second trou marin le plus profond après le Dean's blue hole des Bahamas qui mesure de plus de 300m de diamètre et 124m de profondeur. Se démarquant des eaux turquoises et des récifs alentours, cet oeil bleu fascine par sa beauté et son mystère.

2. Des pierres mouvantes, États-Unis

Dans la vallée de la Mort en Californie, les pierres se déplacent toutes seules. Pesant parfois des dizaines de kilos, elles bougent sans l’intervention de l’homme ni d’animaux. Ce phénomène mystérieux a intrigué les géologues depuis les années 50. En 2014, une équipe de chercheurs fait une observation cruciale: En hiver, le lac asséché se remplit de quelques centimètres d’eau lors des rares précipitations. En hiver, cette eau gèle formant une fine couche de glace à la surface qui se brise ensuite en plaques de plusieurs dizaines de mètres de long. Poussées par un vent léger, ces plaques appuient sur les pierres et les mettent en mouvement !

3. Des grottes luminescentes, Nouvelle-Zélande

La nouvelle Nouvelle-Zélande est renommée pour ces grottes plus belles les unes que les autres. Mais sur l’île du Nord, un ensemble grotte attire particulièrement l’attention des amoureux de la nature: les grottes de Waitomo Glowworm Caves. Leur plafond semble briller de mille feux. Sa bioluminescence exceptionnelle est due aux vers luisants bleus qui recouvrent les parois de la grotte. Pour admirer cette voie lactée, il suffit de plonger dans les profondeurs de la grotte, traverser les centaines de stalactites et stalagmites, passer à travers la “cathédrale”, une chambre de 18m où l’écho résonne, embarquer sur une barque et suivre la rivière jusqu’à la voie lactée.
©Waitomo Glowworm Caves

4. Un lac de bulles gelées, Canada

La surface du lac d’Abraham au Canada semble être parsemée de bulles de glace. En réalité, des bulles de gaz se forment sous la surface de la glace du lac artificiel en hiver. Ce phénomène très rare est du aux plantes couvrant le fond du lac. Ces dernières dégagent du méthane qui se fige une fois remonté à la surface, au plus près de l’air froid.
© Liu Yu/CanGeo

5. Un orage qui gronde pendant 6 mois, Venezuela

L'orage de Catatumbo est un mystérieux phénomène météorologique qui a une durée et une intensité impressionnante ! Durant près de 6 mois, l’orage gronde et la foudre tombe au-dessus du fleuve Catatumbo ainsi que du lac de Maracaibo dans le nord-ouest du Venezuela. Chaque nuit, l’orage perdure pendant une dizaine d’heures et les éclairs déchirent le ciel par dizaine. Plus intense qu’un orage classique, 28 coups de foudre à la minute peuvent illuminer le ciel. Déclenché seulement la nuit, ce phénomène est du au méthane contenu dans l’eau qui s’évapore et se mélange aux nombreux nuages. Le méthane qui se retrouve dans l’air augmente l’activité électrique et permet ainsi à l’orage de se former et de perdurer.
© Gail Johnson

6. Un cratère brûle depuis 45 ans, Turkménistan

Au Turkménistan, un gouffre de 70m de diamètre renferme des flammes qui brûlent depuis 45 ans. Depuis 1971, les habitants de la ville de Darvaza, dans la région d’Ahal, assistent à la combustion d’une poche de gaz naturel s’échappant du cratère géant. Le plus étonnant est que ce phénomène résulte d’une erreur de calcul des scientifiques soviétiques de l’époque. En forant, ils ont percé des couches souterraines qui contenaient du gaz. Ils ont décidé d’y mettre le feu pour éviter la pollution atmosphérique et les risques de diffusion d’un gaz nocif.
© Igor Sasin

7. Une grotte de cristaux géants, Mexique

Atteignant jusqu’à 12m de hauteur et 2m de diamètre, ces cristaux de gypse se trouvent dans la mine de Naïca située sur la municipalité de Saucillo au Mexique, connue pour ses cristaux de gypse sélénites extraordinaires. Les cristaux de cette grotte de mine de plomb, de zinc et d'argent compte parmi les plus grands du monde. Située sur une ancienne faille et une chambre magmatique (stockage de la lave d’un volcan) qui chauffe, la mine regorge d’eaux chaudes souterraines saturées en éléments chimiques rendant propice la croissance de ces magnifiques cristaux.
© Wikipedia

8. Un lac tacheté, Canada

Le “Spotted Lake” (le lac tacheté) d’Osoyoos au Canada a un concentration importante de minéraux (calcium, sulfate de magnésium et de sodium). Ce sont les dépôts naturels de ces minéraux qui émergent à la surface du lac lorsque l’eau s’évapore durant l’été. Sa beauté vient du fait que sa forme et sa couleur est constamment différent, tantôt bleu clair, tantôt jaune ou même vert.
© Ultrafacts

9. Des roches multicolores, Chine

Dans la province chinoise, les formations rocheuses du parc géologique de Zhangye Danxia sont réputées pour leurs couleurs. Elles sont le résultat de couches sédimentaires de grès et d’autres minéraux de couleurs différentes qui se sont déposées entre les plaques tectoniques pendant 24 millions d’années. L’érosion a ensuite créé les courbes de ce paysage au terrain accidenté.

10. Un lac rose, Sénégal

Rose, mauve, pourpre, la couleur du lac Retba au Sénégal doit sa renommée à la teinte originale et changeante de son eau. C’est l’un des sites les plus visités du pays qui doit aussi sa popularité à l’étape de la course Paris-Dakar qui passait devant le lac. Étendu du 3km2, ce lac contient des organismes microscopiques (cyanobactéries) qui rejettent des pigments rouges et bleus pour se protéger de la forte teneur en sel de l’eau.

11. “Des chutes de sang”, Antarticque

Situé en Antarctique, le glacier Taylor est connu pour ses Bloods Falls, des “chutes de sang”. Ces coulées de couleur rouille qui répandent le long de la paroi du glacier sont des coulées d’oxyde fer provenant du glacier. Elles sont dues à un lac emprisonnée sous la glace depuis 2 millions d’années, ce qui lui a valu des caractéristiques chimiques particulières dont une forte concentration en fer. Lorsque celui-ci se retrouve en contact avec l’oxygène à l’extérieur du glacier, il rouille laissant derrière lui une traînée rouge sang.
©Wikipedia

12. Une cathédrale de marbre, Chili

Au coeur de la Patagonie chilienne, de surréalistes cathédrales de marbre forment de petits îlots sur le lac Général Carrera (ou Buenos Aires). Ce phénomène est du aux eaux du lac qui ont érodé le marbre et ont crée ces formations que l’on peut, quand les eaux du lacs sont à leur niveau le plus bas, visiter à bord de petites embarcations.

Commentaires