Greenweez, leader du bio en ligne racheté par le géant Carrefour

Greenweez, leader du bio en ligne racheté par le géant Carrefour
Greenweez, leader du bio en ligne racheté par le géant Carrefour
Par Elodie Sillaro publié le
15393 lectures

Georges Plassat, Président-directeur général du Groupe Carrefour annonçait fin juillet le rachat du site Greenweez, le leader de la vente en ligne de produits biologiques. Une arrivée en grande pompe du géant de la grande distribution dans le monde du bio.

Fondé en 2008, Greenweez est le leader de la vente en ligne de produits bio, écologiques et bien-être. L’entreprise ne cessant de croître et la grande distribution désirant se mettre au vert, le géant Carrefour a racheté Greenweez fin juillet pour une somme encore inconnue. Basé dans un cadre naturel à Annecy, ce pur-player (son activité s'exerçant uniquement sur internet) a très vite misé sur le bio et est devenue en quelques années le bon plan du bio et du bien-être pour faire ses courses en ligne avec un chiffre d’affaire de 20 millions d’euros dont 80% dans l’alimentaire.

Les géants de la grande distribution se mettent au vert

En 2015, le marché du bio a doublé depuis 2008 et devrait atteindre plus de 9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2020, selon une étude Xerfi. Une aubaine pour les géants de la distribution qui veulent s’emparer du marché bio et se livrent une concurrence acharnée pour réussir les plus beaux coups. Même s’ils occupent une place leader, la concurrence est rude face aux enseignes spécialisées (comme Biocoop, La Vie claire ou Naturalia) qui modernisent leur image, étendent leur réseaux ainsi que leur offre de produits et enregistrent ainsi des croissances jusqu’à 20%. Avec le rachat de Greenweez, Carrefour - qui avait déjà bâti son chemin vers l’univers du bio avec ses magasins Carrefour Bio qui s’y consacrent entièrement - confirme son envie de progresser sur ce marché en pleine croissance.

Une image à l’encontre des valeurs du bio ?

Certains géants de la distribution semblent parfois loin de relayer les valeurs du bio : peu de production locale, soutien fragile aux agriculteurs et aux petits producteurs, bataille pour les prix au détriment de la qualité du produits ou suremballage. Pourtant les grands réseaux de distribution participent à la démocratisation du bio et permettent à certains foyers d’accéder aux produits biologiques. Mais, certains consommateurs s’inquiètent de l’avenir de Greeweez.com qui propose plus de 30 000 références bio, écologiques et bien-être à travers 10 univers (la maison, la cuisine, la santé et le bien-être, les cosmétiques, etc.) et qui souhaitent étendre son offre aux produits frais et surgelés. Le site est réputé pour son offre étendue, la qualité et le prix bas de ses produits.

Suite à cette transaction, Greenweez a tenu à rassurer ses fidèles clients sur sa page Facebook: “Nous avons constaté que cela semble beaucoup choquer certains d’entre vous, et souhaitons donc vous apporter quelques éléments d’explication. Carrefour souhaite faire de Greenweez son enseigne de distribution spécialisée Bio (comme Naturalia peut être celle du groupe Casino par exemple), et nous conserverons donc toute notre autonomie en matière de choix de produits, d’éthique et de relation client. Nous continuerons à proposer des produits exclusivement Bio et écologiques selon les mêmes critères qu’auparavant”.

Commentaires