7 huiles méconnues aux multiples vertus

de l'huile de noix et des noix
7 huiles méconnues aux multiples vertus
Par Elodie Sillaro publié le
10616 lectures

L’huile d’olive est bien souvent la reine de nos préparations culinaires sans oublier l’huile de colza et de coco également toujours à portée de main dans la cuisine. Pour le plus grand plaisir de nos papilles, le choix est vaste existe aussi des huiles végétales. Zoom sur 5 huiles moins bien connues mais dotées de multiples vertus.

Avant tout chose, on préfère une huile vierge qui est obtenue par extraction à froid, par procédés mécaniques et sans aucun traitement de raffinage. En effet, lorsque la température est élevée ou que les graines subissent des traitements chimiques, les nutriments sont détruits. Les graines d’une huile de première pression à froid sont écrasées et pressées à basse température et sans produit chimique. De cette façon, tous les nutriments sont conservées. Et surtout, on la choisit issue de l’agriculture biologique. Une huile végétale bio sera toujours pressée à froid. Les graines et germes sont issus de l’agriculture biologique et ne contiennent donc pas de pesticides. Elles ont conservé tous leurs bienfaits.

Les huiles riches en oméga-3

Les oméga-3 ont un rôle important dans la prévention des maladies cardio-vasculaire. Ils diminuent le taux de mauvais cholestérol (le LDL) et augmentent le bon (le HDL). Ils sont surtout indispensables au bon fonctionnement du cerveau mais également des yeux.

1. L’huile de lin

L’huile de lin est l’huile la plus riche en oméga-3. Ils représentent jusqu’à 60% de son poids total. Elle est donc très fragile, difficile à conserver et supporte mal la cuisson. Sous l’action de la lumière, de l’air ou de la chaleur, les oméga-3 fixent l’oxygène provoquant le rancissement de l’huile et donc une altération de son goût et de son odeur. À conserver plutôt au réfrigérateur et à l’abri de la lumière. Les graines de lin sont sources d’acides gras essentiels. Une cuillerée d’huile de graines de lin fournit environ 8g d’oméga-3. Les graines de lin sont aussi riches en vitamines B, C, E et K. Elles contribuent à diminuer le mauvais cholestérol et augmenter le bon.

Comment la consommer ? Avec sa légère saveur de noisette, l’huile de lin est parfaite pour élaborer des vinaigrettes, des sauces comme le pesto, dans des carpaccios ou des tartares de de légumes ou de poissons. 

2. L’huile de cameline

Très proche de la composition de l’huile de lin, l’huile de cameline renferme une quantité importante d’oméga-3 (40%). Fragile, elle supporte mal la cuisson et peut vite rancir. Elle contient de la vitamine , un antioxydant naturel et des phytostérols qui ont une action cicatrisante et réparatrice. Ils réduisent également les inflammations.

Comment la consommer ? De cou­leur jaune d’or, cette huile apporte un goût de légumes croquants. Elle est idéale pour assaisonner les sala­des et cru­di­tés ou après cuis­son pour vos légu­mes et céréa­les. L’huile de came­line ne doit pas être chauf­fée.

3. L’huile de chanvre

L’huile de chanvre est une alliée santé du quotidien grâce à sa richesse et son équilibre en oméga-3 et oméga-6. Ces deux acides gras essentiels que notre corps ne produit pas doit être apportés par notre alimentation. L’huile de chanvre renferme 52% d’oméga-6 contre 18% d’oméga-3, ce qui constitue un bon équilibre.  Les graines de chanvre sont aussi source de protéines, de minéraux, de vitamines et de fibres.

Comment la consommer ? L’huile s’emploie uniquement à cru. Dans les salades, carpaccio ou sushis et sashimis, elle relève le goût avec sa saveur qui rappelle la noix ou la noisette.

4. L’huile d’avocat

Naturellement riche en acides gras mono-insaturés et polyinsaturés (omégas-6 et omégas-3), l’huile d’avocat participe à la prévention des risques de maladies cardio-vasculaires et réduit le taux de mauvais cholestérol dans le sang. Elle renferme également de la vitamine E, antioxydante (antioxydant).Très riche en protéines et en vitamines (A, B, C, D, E, H, K et PP), elle apporte de nombreux bienfaits à la peau et s’utilise aussi en cosmétique.  Elle favorise aussi le bon transit intestinal.

Comment la consommer ? L’huile d’avocat s’utilise en assaisonnement, en cuisson et même friture sans altération de ses qualités nutritionnelles.

Les huiles riches en oméga-6

En France, on consomme plus d’oméga-6 que d’oméga-3. Ces acides gras utilisent les mêmes enzymes et peuvent se gêner. Au contraire des oméga-3, les oméga-6 sont beaucoup plus présents dans notre organisme et ont un effet inflammatoire. L’idée est donc d’équilibrer ses apports en oméga-3 et -6. À ne pas bannir de son alimentation car les oméga-6 interviennent dans le système immunitaire et les muqueuses mais à consommer avec modération.

5. L’huile de sésame

L’huile de sésame est très riche en acides gras insaturés, elle est donc conseillée pour notre santé cardiovasculaire. Elle renferme aussi  des fibres, des protéines et des vitamines notamment de la vitamine E et des sels minéraux. L’huile de sésame contient de la lécithine et est la seule à contenir de la sésamine, deux antioxydants naturels qui interviennent dans la constitution des cellules nerveuses et cérébrales. La sésamine stimule les niveaux d'antioxydants, diminue l'inflammation, régule la pression sanguine. Elle permet également de maintenir un bon taux de vitamine E dans l’organisme. Antioxydante, elle joue un rôle essentiel dans la protection de la membrane de toutes les cellules de l’organisme.

Comment la consommer ? L’huile de sésame a l’avantage de pouvoir être consommée froide ou en cuisson. Elle apporte aux plats une note exotique et s’utilise notamment dans les plats asiatiques. On l’ajoute plutôt en fin de cuisson.

6. L’huile de germe de blé

Plutôt consommé sous forme de poudre ou de paillettes, le germe de blé est riche en protéines et en fibres. Son intérêt réside dans sa teneur en vitamines (E, B1, B6, B9) et en minéraux (zinc, magnésium, fer...). L’huile de germe de blé est naturellement antioxydante et contribue à protéger les cellules contre le stress oxydatif grâce à la vitamine E qu’elle renferme. L’acide oléique de l’huile vient renforcer l’action de la vitamine E, naturellement présente dans le germe de blé.

Comment la consommer ? De cou­leur orangée, cette huile apporte un goût de céréales à vos salades, cakes et tartes salées.

7. L’huile de noisettes et de noix

Les huiles de noix et de noisettes sont plus connues. L’huile de noisettes est riche en oméga-9 mais l'organisme peut les fabriquer. Les huiles contenant des oméga-9 ont la particularité de de ne pas se dégrader à la cuisson. Cette huile est appréciée pour sa finesse et son originalité. Quant à l’huile de noix, elle présente un ratio plus intéressants d'oméga-3 (11% du poids total) et -6 (52%).

Comment les consommer ? L’huile de noix est à utiliser en assaisonnement avec les crudités, les salades et l’huile de noisette pour rehausser toute la saveur de vos plats.


La rédaction vous propose une sélection d'huiles biologiques

Commentaires