Arctique: les images choc de la fonte des glaces de la NASA

la fonte des glaces en Arctique
Arctique: la vidéo choc de la fonte des glaces de la NASA
Par Elodie Sillaro publié le
11254 lectures

L’année 2016 bat tous les records de chaleur et les glaciers de l'Arctique fondent comme neige au soleil. Voilà les conséquences du réchauffement climatique qu’a pu observer la NASA. Dans une vidéo choc, elle nous livre en images l’évolution de la fonte des glaces.

Une animation diffusée par la NASA, le 31 août, nous montre la rapidité et l’ampleur de la fonte de l’océan glacial Arctique entre mars et août 2016. En mars, le glacier avait établi un triste record : son étendu était considérablement revue à la baisse suite au retrait exceptionnellement précoce de la glace de mer dans la mer de Beaufort.

Un niveau de glace très bas

Durant la première moitié de l’année 2016, les températures moyennes relevées sont les plus importantes jamais vues. "2015 a été une année très chaude mais 2016 s'avère être plus chaude encore", a alerté Gavin Schmidt, directeur des études spatiales au Centre Goddard de la Nasa, lors d’une conférence de presse. Depuis juin 2016, la fonte des glaciers a légèrement ralenti. Mais, d’après les scientifiques de la Nasa, le plus bas niveau de glace jamais enregistré par satellite devrait être atteint mi-septembre. Il faudra attendre la fin de l’année et la faveur de l’hiver pour que de la glace se forme à nouveau. Toutefois, “l’océan glacial Arctique continue de fondre, et rien ne semble pouvoir enrayer le phénomène”, a commenté la NASA.

La croisière s’amuse

Pendant ce temps, une croisière de luxe dans l'Arctique s’est lancée en août dernier. Un voyage encore impossible il y a quelques années qui a pu se réaliser à cause du réchauffement climatique. Pour sa traversée touristique encore jamais réalisée, le navire s'est élancé de Seward en Alaska et rejoindra un mois plus tard New York. Il s’aventure là où autrefois la banquise ne fondait jamais

700 personnes sont offerts ce séjour de 32 jours pour la coquette somme de 22 000 dollars (soit près de 20 000€). À bord du Crystal Serenity, les passagers pourront même s’offrir un tour en hélicoptère ou une excursion sur un glacier du Groenland en plus de vaquer à leurs occupations dans leur chambre parmi les 535 cabines de luxe, le casino, le cinéma, les nombreux restaurants ou piscine. Un opulence et des affaires au profit de catastrophe climatique qui font bondir les écologistes.

Commentaires