Découvrez le secret de longévité d'un village de centenaires en Italie

des centenaires vivent dans un petit village italien
Découvrez le secret de longévité d'un village italien de centenaires
Par Elodie Sillaro publié le
11225 lectures

Au sud de Naples, Acciaroli est un village italien où il fait bon vivre. Entre terre et mer, 700 habitants y vivent dont pas moins de 81 centenaires. Une exceptionnelle longévité qui attise la curiosité des scientifiques. Découvrez le secret des âmes de ce petit village de pêcheurs.

Sous les doux rayons du soleil qui illuminent le golfe de Salerne, loin du stress et de la pollution, un petit village de pêcheurs bat les records de longévité. Ici, les hommes et les femmes vivent en moyenne sept ans de plus que les français : 92 ans en moyenne pour les femmes et 85 ans chez les hommes ! Ils vivent vieux mais surtout en bonne santé. Un filet d’huile d’olive, de longues marches sur la côte, les heureux habitants de cette petite bourgade pittoresque ont sûrement trouvé l'élixir de jouvence.

Ce secret de jeunesse éternel a ainsi attiré sur place des chercheurs de l'école de médecine de San Diego (Californie) et de l'université de la Sapienza (Rome). Six mois d’études ont fallu aux scientifiques installés dans ce village trompe-la-mort pour découvrir le secret de longévité des habitants d’Acciaroli et remettre leur rapport il y a quelques jours.

Une alimentation saine et bio 

Le secret de leur élixir de jouvence réside d’abord dans leur alimentation saine à base de produits naturels cultivés dans leur propre potager : des légumes bio, des fruits secs et des céréales. Les habitants d’Acciaroli sont des adeptes du régime méditerranéen, une base de régime crétois revisité à l’italienne. Au menu, beaucoup de poissons, très peu de viande rouge, pas de fromage, de l’huile d’olive, des produits cultivés par les habitants eux-mêmes et du bon vin.

Une activité physique et sexuelle

Une alimentation saine va forcément de pair avec une activité physique régulière pour rester en forme. Les papys et mamies du petit village ne cessent de grimper les rues escarpées du petit village, de jardiner ou de se promener sur la côte et le port. Selon les chercheurs, ils semblerait même avoir encore une activité sexuelle. Et, ils n’ont pas à en rougir vu leur état de forme plus que satisfaisante !

Un patrimoine génétique exceptionnelle

Autre explication, les habitants seraient porteurs d’un gène qui profiterait des effets bénéfiques de certains aliments comme le romarin, efficace contre l’apparition de la maladie d’Alzheimer. Pour les chercheurs américains et italiens, Acciaroli serait un modèle à suivre. Ces derniers envisageraient même d’y installer un centre d’études sur la longévité. 

Commentaires