7 réflexes écolo à adopter pour économiser de l'énergie

une main plante un arbre dans une ampoule
7 réflexes écolo à adopter pour économiser de l'énergie
Par Elodie Sillaro publié le
7823 lectures

Économiser l’énergie à la maison passe par des petits gestes du quotidien. Diminuer sa consommation énergétique permet de réduire sa facture mais aussi contribuer à limiter les gaz à effets de serre. Voici 7 astuces pour réduire considérablement votre facture d’électricité.

Alimentation bio, tri sélectif, piles rechargeables, ampoules basse consommation, douche plutôt que bain, voilà des gestes écolo et économiques qu’on essaie d’appliquer plus ou moins consciencieusement au quotidien. Mais parfois, on aimerait aller encore plus loin pour réduire son empreinte écologique. Suivez le guide pour préserver la planète tout en faisant quelques économies sur votre facture d’électricité.

1. Levez le pied sur le chauffage

Le chauffage représente près de 2/3 de la consommation énergétique d’un logement. Ce qui occasionne des dépenses en électricité importante. C’est la principale source de CO2 provenant des habitations.19 à 20°, c’est la température idéale d’un intérieur car elle assure assez de confort en permettant de faire des économies et tout en réduisant votre facture de 20%. Diminuer la température la nuit favorise, en plus, une meilleure qualité de sommeil.

En cas d’absence prolongée, éteignez la chaudière et faites-la réviser régulièrement. Ne couvrez pas vos radiateurs (linge, meuble devant), dépoussiérez-les et purgez-les régulièrement.

2. Régulez naturellement la température intérieure

Pour profiter de la chaleur, fermez les portes des pièces non chauffées et les rideaux, stores ou volets durant la nuit. Vous réduirez les pertes de chaleur par les fenêtres de 30 à 50%. Évitez les courants d’air en installant des bas de porte ou des boudins. Par beau temps, profitez des ouvertures côté soleil (fenêtres, baies vitrées) pour chauffer naturellement votre maison. Ouvrez vos rideaux et volets dès les premiers rayons du soleil. Installez des panneaux isolants et réflecteurs entre vos murs et vos radiateurs pour limiter les pertes de chaleur à travers les murs.

Côté fraîcheur, évitez d’utiliser les climatiseurs qui consomment deux fois plus d’électricité qu’un lave-linge. L’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) rappelle qu’un climatiseur rejette des fluides frigorigènes (utilisés dans les systèmes de froid : réfrigérateur, congélateur) et qui sont responsables de l’augmentation des gaz à effet de serre. Préférez donc le ventilateur et fermez plutôt les volets des pièces exposées au soleil. Privilégiez une bonne ventilation naturelle en aérant la nuit tombée et profitez de la végétation comme les plantes grimpantes et les jardinières qui régulent naturellement la température et l’humidité. Vous participez ainsi à la biodiversité.

3. Cuisinez écolo

Bien que les appareils électroménagers soient très énergivores, on ne va pas pour autant s’en séparer mais on peut rationaliser leur utilisation. Pour éviter toute perte de chaleur, couvrez les casseroles et évitez d’ouvrir trop souvent le four. Utilisez des modes de cuisson moins énergivores et bien meilleurs pour la santé comme la cuisson à la cocotte-minute (60% plus économe) et la cuisson à la vapeur douce qui préservent l’ensemble des nutriments des aliments. Lorsque votre plat est quasi-cuit, éteignez votre plaque électrique qui continue de chauffer pendant 15 minutes après avoir été éteinte. Profitez de cette chaleur lors des cuissons longues.

Plutôt que de les faire cuire plus longtemps ou d’utiliser le programme décongélation du micro-onde, sortez les aliments surgelés plus tôt de votre congélateur. N’oubliez pas de laisser refroidir les aliments encore chauds avant de les placer au réfrigérateur qui doit redoubler d’énergie pour réguler la température. Évitez de placer vos réfrigérateur et congélateur près d’une source chaude et dégivrez-les régulièrement. Rangez votre frigo pour que l’air froid circule correctement, dépoussiérez régulièrement l’arrière et pensez à remplacer les joints lorsque ceux-ci sont usés.

4. Nettoyez écolo

Attendez que votre lave-vaisselle soit rempli avant de lancer un lavage sinon optez pour un programme économique type demi-charge ou basse température. À l’achat, choisissez un modèle de classe énergétique au moins équivalent à A (A, A+, A++ voire A+++) moins énergivore et pensez à nettoyer régulièrement le filtre. Concernant le lave-linge, lavez à basse température et optez pour les programmes économiques. Évitez l’utilisation du sèche-linge sinon, si vous le pouvez, optez pour un appareil à évacuation qui consomme moins d’énergie qu’un lave-linge à condensation. Pour le repassage, pensez à trier le linge avant de le repasser, cela permet de réduire son temps d’utilisation.

5. Équipez-vous malin

De façon général, préférez les objets du quotidien en version manuelle plutôt qu’électrique (brosse à dent, presse-agrumes, presse-purée). En mode veille, vos appareils sont alimentés en courant même si vous ne les utilisez pas. Éteignez-les complètement. Débranchez les prises inutilisées telles que les chargeurs de batterie qui consomment de l’énergie même si aucun appareil n’est branché à l’autre bout. Achetez des multiprises à interrupteur et des prises coupe-veille. En un seul geste, vous pouvez couper l’alimentation de la télévision, box wifi, lecteur DVD, consoles etc.

Pensez aussi à votre ordinateur, supprimez régulièrement les mails inutiles de votre boîte et désinscrivez-vous des newsletters qui ne vous intéressent pas pour ne pas surcharger les serveurs. Évitez d’envoyer des mails avec des pièces jointes trop lourdes ou de les imprimer. Bannissez Google ou Yahoo et passez aux moteurs de recherche qui plantent des arbres. Installez des logiciels d’économie d’énergie qui permettent de mettre en veille les composants énergivores que nous n’utilisez pas et d'économiser 30 à 40% d’énergie.

6. Choyez votre tuyauterie

Investissez dans un pommeau de douche économique (à débit réduit) qui permet de faire d’importantes économies d’eau chaude et donc d’énergie. Un pommeau de douche classique consomme 12 à 20L d’eau par minute contre 5 à 7 litres d’eau pour le pommeau économique et pour un confort similaire. Pratiquer aussi le stop douche (stopper le débit de l’eau pendant le savonnage) vous aide à économiser l’eau davantage. Equipez-vous de mitigeurs thermostatiques qui permettent de choisir le dosage entre l'eau chaude et l'eau froide à l'aide d'une seule commande et des mousseurs hydroéconomes qui infusent de l'air dans l'eau qui coule et permettent d’économiser l’eau sans perdre de débit.

Les économies énergétiques les plus faciles à réaliser se passent dans vos toilettes. En moyenne 9L d'eau sont évacués à chaque chasse. Équipez donc votre chasse d’eau d’un système de double commande pour ne libérer que la moitié du réservoir dans certains cas. Autre solution, placez une bouteille d’1,5L ou de 2L remplie d’eau dans votre réservoir.

7. Améliorez votre habitation

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi investir dans des installations qui peuvent être, sur le coup, parfois onéreuses mais rentables à long terme. Installez un thermostat sur votre chauffage central et des vannes thermostatiques qui se basent sur la température ambiante pour faire varier son débit afin de maintenir une température constante. Le chauffage a un coût important en termes d’empreinte carbone et financiers. N’hésitez donc pas à remplacer votre ballon d’eau chaude ou votre chauffe-eau classique par un chauffe-eau instantanée. Pour contribuer à l’énergie renouvelable, vous pouvez vous fournir chez un fournisseur concerné, installer des panneaux photovoltaïques ou un chauffe-eau solaire.
 

Commentaires