Des produits cancérogènes retrouvés dans les couches pour bébé

des couches pour bébé
Des produits cancérogènes retrouvés dans les couches pour bébé
Par Elodie Sillaro publié le
15142 lectures

Toutes les couches ne sont pas bonnes pour nos bébés, c’est ce que révèle une étude de la marque Love&Green. Des substances cancérogènes dérivées de la pétrochimie sont présentes dans les couches, notamment chez le leader Pampers.


Vouloir prendre soin de son bébé est la première occupation de tout parent. Problème, les études se suivent et se ressemblent: les produits d’hygiène et cosmétiques renferment trop de substances toxiques pour nos enfants. Après les lingettes, laits et nettoyants pour bébé, c’est au tour des couches d’être incriminées, notamment celles de Pampers, leader du marché. Céline Augusto fondatrice de la marque Love&Green nous explique.

Des dérivés de pétrole dans les couches

C’est la marque d'hygiène bébé Love&Green qui a révélé la présence de dérivés de pétrole dans les couches Pampers. La marque a procédé à son contrôle qualité habituel visant à détecter les éventuelles substances indésirables dans la composition de ses couches écologiques. Pour vérifier l’efficacité de son évaluation, elle a procédé à d’autres tests sur la plus grande marque concurrente: Pampers. Résultat inquiétant, le laboratoire indépendant à détecter des traces de HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques), composés classés cancérogènes, dans la composition des couches du leader (Baby Dry et Active Fit).

Ironie de l’histoire, ce composé chimique est utilisé pour limiter les irritations. Si les taux détectés respectent les seuils autorisés, il reste anormal et dangereux de trouver des dérivés de pétrole dans une couche pour bébé. « Les conclusions de notre contrôle qualité corroborent l’étude de l’association de consommateurs Que-choisir dans laquelle ils pointaient du doigts le HAP dans les couches », explique Céline Augusto fondatrice de la marque Love&Green. Puis, ajoute « Le plus choquant, c’est qu’ils sont dans la légalité. C’est la législation qu’il faut revoir ».

Des substances cancérogènes tolérées

La législation européenne définit un seuil de HAP de 0.5mg/kg pour les produits de puériculture et les jouets (contre 1mg/kg pour les produits d’hygiène, cosmétiques et d’entretien. L’exception s’explique par le contact prolongé (évalué à plus de 10 secondes) avec la peau. « Un bébé porte des couches tous les jours, presque 24h/24. Une couche qui est en contact avec une partie de la peau très poreuse et au plus proche des muqueuses », s’indigne la responsable.

« Nous voulons rendre public cette réalité pour faire prendre conscience aux parents qui achètent des couches sans savoir ce qu’elles renferment réellement de la gravité de la situation. Le HAP devrait être totalement interdit dans la composition de ce type de produit ».

Les couches écologiques Love&Green sont quant à elles exempts de traces de substances chimiques et toxiques. « Cela nous conforte dans notre choix d’adopter des matières naturelles, de bannir la pétrochimie de nos produits et de protéger la peau ainsi que la santé des bébés ».

Les alternatives

Première alternative, les couches écologiques faites à partir de matières naturelles et surtout exempts de tout résidu de pétrochimie. Elles se trouvent facilement en magasins bio : Love&Green, Tidoo ou Pingo. C’est aussi le grand retour des langes. Les couches lavables nouvelle génération (Lulu Nature, Popolini) sont beaucoup plus chères à l’achat. (comptez environ 200€) mais l’investissement est là car les couches sont réutilisables. Seul bémol, la machine à laver tourne plus souvent.


La rédaction vous propose une sélection de couches écologiques

Commentaires