2016 bat tous les records de température mondiale

un thermomètre affiché devant un grand soleil
2016 bat tous les records de température mondiale
Par Donna So publié le
4091 lectures

Selon l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), l’année 2016 devrait atteindre un nouveau record de chaleur. L’institution spécialisée des Nations Unies tire la sonnette d’alarme et invite l’ensemble des habitants à agir pour lutter contre le réchauffement climatique.

On l’avait déjà prédit. 2015 fut l’année la plus chaude depuis 1880 et 2016 annonçait des températures encore plus importantes. D’après l’OMM, l’année 2016 devrait battre un nouveau record de chaleur avec une température planétaire moyenne supérieure d’environ 1,2°C au niveau de l'ère pré-industrielle. Ce record inscrit 2016 comme l’une des années les plus chaudes parmi les données recensées depuis la fin du 19ème siècle.

Des températures plus chaudes que l’année précédente

L’année 2016 est sur le point de battre les records de chaleur avec une température planétaire moyenne supérieure d’environ 1,2°C au niveau de l’ère pré-industrielle. Un résultat “supérieur au record établi l’année précédente” précise l’OMM avant de poursuivre que “si cela se confirmait, le 21ème siècle compterait 16 des 17 années les plus chaudes constatées depuis le début des relevés” à la fin du 19ème siècle. En l’espace d’un an, on remarque une intensification du réchauffement climatique qui n’est pas sans conséquence sur l’environnement.

En plus de la hausse de température liée aux activités humaines, un phénomène naturel particulièrement intense cette année a participé à ce réchauffement: l’épisode El Nino, une intensification d’un courant équatorial chaud du Pacifique qui a lieu tous les 5 ans. L’océan Pacifique équatorial est monté en température puis a dégagé de la chaleur dans l’atmosphère, ce qui réchauffe la température mondiale moyenne.

Des conséquences désastreuses pour l’environnement

D’autres indicateurs du changement climatique affichent des niveaux sans précédent. La concentration de gaz à effet de serre dans l'atmosphère a atteint des niveaux records. La fonte des glaces s’est intensifié au Groenland et en Arctique tandis que certains pays ont connu des vagues de chaleur (42,7°C à Pretoria, 38,9°C à Johannesburg, 44,6°C en Thaïlande, 51°C en Inde). Les températures océaniques élevées ont engendré le blanchissement des coraux: “50% des coraux en Australie sont morts” souligne l'OMM. Ce sont des centaines de kilomètre de la Grande barrière de corail -le plus important récif corallien du monde classé au patrimoine mondial de l’Unesco - qui sont touchés. Il constitue un abri essentiel pour des centaines d’espèces animales et végétales.

Des éco-gestes simples pour agir

L’OMM pousse l’ensemble des acteurs de l’environnement à agir sans attendre pour ne pas dépasser le seuil des  2°C. Selon les climatologues, il serait extrêmement difficile de s’adapter aux impacts des dérèglements climatiques dans plusieurs zones du monde si c’était le cas. Plus de 190 pays se sont réunis à l’occasion de la COP 22 afin d’engager des négociations climatiques. L’objectif est de tenter d’avancer dans la mise en oeuvre de l’accord de Paris et limiter le réchauffement en dessous du seuil de 2°C.

En attendant la version finale du rapport de l’OMM sur l’État du climat de cette année prévu pour début 2017, il existe des éco-gestes simples et concrets à appliquer dès maintenant pour empêcher une hausse de la température planétaire :

• Réduisez vos déplacements en voiture en utilisant les transports en commun qui sont moins polluants. Les gaz et dioxyde de carbone rejetés par la voiture représentent une source de pollution atmosphérique et nuisent à la santé et à l’environnement.
• Utilisez des moteurs de recherches écologiques pour limiter les émissions de gaz à effet de serre qui représente 10% dans l’industrie du web.
• Réduisez votre empreinte carbone en consommant des produits locaux ou achetés en circuits-courts et en remplaçant la viande par d’autres aliments comme le poisson ou les aliments riches en fibre.
• Informez votre entourage et vos collègues de la hausse des températures planétaires. Ils l’ignorent peut-être et le fait d’en parler peut faire prendre conscience aux personnes non informées de leur responsabilité envers l’environnement.
 

Commentaires