Ces citadins ont tout plaqué pour devenir paysans et vivre au grand air

des citadins qui élèvent des chèvres
Ces citadins ont tout plaqué pour devenir paysans et vivre au grand air
Par Elodie Sillaro publié le
10819 lectures

Quitter la ville pour vivre une nouvelle aventure à la campagne et devenir paysan, ça semble fou, audacieux, rêvé ? Certains l’ont fait. Ces ex-citadins ont choisi de quitter la ville et le système industriel pour se rapprocher de la nature.

Informaticien, ouvrier, juriste ou fonctionnaire, les mode de vie de ces hommes et de ces femmes ne les épanouissait plus. Ils ont décidé de tout plaquer et de démarrer une nouvelle vie à la campagne pour inverser le cours de leur vie.

“On ne naît plus paysan, on le devient”

Stress, pollution, rythme de vie effréné, on a parfois voulu s’échapper de cette ville qui nous asphyxie. Est-ce vraiment possible de tout quitter pour vivre une nouvelle vie à la campagne ? Et bien oui ! En Ardèche, 70% des paysans ne sont pas originaires du monde agricole. Ils ont fait le choix de quitter leur emploi, la ville et le système industriel pour cultiver des plantations ou faire de l’élevage mais surtout vivre et élever leurs enfants au grand air. Nul besoin de connaître tous les secrets de l’agriculture, pour ces “néo-paysans", il suffit d’y entrevoir son avenir. C’est le cas d’Emeline et Valère qui ont repris un troupeau d’une quarantaine de chèvres pour faire des fromages fermiers à Blaizac, en Ardèche.

Découvrez l'histoire d'Émeline et de Valère qui ont quitté Grenoble et ont racheté une ferme avec des chèvres en Ardèches en cliquant ici ou sur l'image.

Commentaires