Méditation: quand les enfants trouvent la sérénité

un enfant qui médite en tailleur sur son canapé
Découvrez les bienfaits de la méditation pour les enfants
Par Elodie Sillaro publié le
8611 lectures

“Moi président, je demanderai à ce que chaque journée d’école démarre par quelques minutes de méditation”, c’est l’idée de Christophe André, psychiatre et psychanalyste, pour changer l'attention des enfants à l’école et leur permettre d'être plus sereins.

D’usage aux États-Unis et à peine émergente en France, la méditation est pourtant un formidable outil pour les enfants. Invité de France Info, Christophe André, psychiatre et psychanalyste, auteur de très nombreux ouvrages, a des idées pour changer l'attention des enfants et les aider à mieux travailler. Cela passe par le fait de ramener l’esprit dans un état d’harmonie et de paix qui permet d’adopter une attitude saine, sereine et positive.

Nos enfants, des petits êtres hyperstimulés

Dès leur plus jeune âge, les enfants sont extrêmement sollicités notamment par les écrans, les publicités, le marketing mais aussi la compétition ou la concurrence. Les enfants (comme les adultes d’ailleurs) se retrouvent parfois dans l’incapacité de penser ou de travailler sans perdre leur attention face aux nombreuses perturbations potentielles. C’est ce que nous explique Christophe André :

“Nous sommes en train de perdre notre intériorité. C'est ennuyeux pour les adultes. Nous vivons dans un monde qui nous sollicite qui externalise notre attention. Dès que nous avons un petit moment où nous pourrions nous poser, réfléchir, laisser décanter en nous tout ce que nous venons de vivre, nous nous jetons sur nos écrans. Nous sommes aspirés par des publicités, des infos, des sollicitations et nous perdons ce rapport avec nous-mêmes. C'est très grave pour les adultes et plus encore pour les enfants."

Pour Christophe André, la méditation est un formidable outil qui permet aux élèves “de découvrir l’apaisement” et “ce qu’est l’introspection, le fait de se poser et de réfléchir et de digérer tout ce qu’on nous propose à l’extérieur”. La méditation “muscle nos capacités attentionnelles”, développe “nos capacités à l’écoute et à la réceptivité” et “est bénéfique pour toute forme d’apprentissage”.

La méditation à l’école

Pradipta Banerjee, enseignante de yoga, nous rappelle que la méditation des adultes est différente de celles des enfants mais est tout aussi bienfaitrice.

“La méditation permet aux enfants d’améliorer leur concentration, d’éveiller la conscience qu’ils ont d’eux-mêmes et de leur environnement. Elle développe l’écoute, la concentration, l’équilibre, la maîtrise et le calme qui leur serviront tout au long de leur vie et feront d’eux de meilleurs citoyens”.

Grâce à la méditation, les enfants s'initient à “la conscience observatrice”, autrement dit la pleine conscience, c’est-à-dire la conscience de ses propres pensées, actions et motivations. Il s’agit de se concentrer pleinement sur le moment présent, de centrer son attention sur l’instant, sur ce que l’enfant est et ce qu’il ressent.

Nadia est enseignante dans une école primaire de la capitale et utilise chaque jour la méditation dans sa classe de CM2. “ La méditation apporte de la sérénité dans la classe. Les élèves sont plus attentifs et surtout bienveillants envers les autres. Les conflits ont diminué depuis la rentrée et les élèves sont moins agressifs”, explique l'enseignante. Il n’est pas toujours facile de capter l’attention des élèves mais avec un travail quotidien de 5 à 10 minutes après le déjeuner, Nadia a pu rapidement entrevoir les bienfaits: “Les élèves expriment plus souvent leur gratitude et apprennent plus facilement à gérer leurs émotions. Ils mettent de côté les pensées négatives et sont plus souriants. Désormais, ils sont demandeurs de leur séance, s'entraînent aussi à la maison et partagent avec leurs familles".

Et la méditation à la maison ?

Pradipta Banerjee nous conseille de commencer par leur apprendre à bien respirer car, la plupart des personnes ne respirent pas correctement. Et, la maîtrise du souffle commence par la respiration. Les enfants sont en capacité de comprendre ce qu’est la conscience observatrice et de percevoir le lien entre le souffle et leur état émotionnel. “C'est une façon pour eux d’expérimenter leur capacité à gérer la situation présente”. Voici un exercice que vous pouvez réaliser avec lui pendant cinq petites minutes:

  1. S’installer confortement dans un endroit calme
  2. Lui demander de fermer les yeux
  3. Et de poser son esprit sur le flux de sa respiration. Sur l’inspiration, l’enfant se concentre sur le flux de l’air qui entre dans ses narines, parcourt sa trachée (sa gorge) et gonfle ses poumons (sa poitrine). Sur l'expiration, le ventre se relâche, la poitrine s’abaisse, l’air passe dans le fond de la gorge et ressort par les narines.

C’est un exercice de retour au calme que vous pouvez appliquer lorsque vous sentez votre enfant dans un état de tensions nerveuses ou de trop grande excitation", précise Pradipta. En attendant que la méditation se démocratise dans les écoles, vous pouvez facilement pratiquer à la maison avec votre enfant. Il existe d'excellents supports comme la méthode Calme et attentif comme une grenouille,  d'Éline Snel aux éditions Les Arènes. Une méthode simple de méditation pour des enfants sereins, heureux, à la maison et à l'école. De 4 à 10 ans. Retrouvez la grenouille sur Facebook.

Commentaires