C'est prouvé, ne rien faire est vital pour notre cerveau

des pieds sur une table devant une cheminée
C'est prouvé, ne rien faire est vital pour notre cerveau
Par Elodie Sillaro publié le
20565 lectures

Alors que tout va plus vite dans nos sociétés modernes, on manque cruellement de temps et on est en proie à ce sentiment d’urgence permanent. Souvent mal vu, le fait de ne rien faire nous est pourtant vital ! Et, ce sont les scientifiques qui le disent.

Dans une société moderne où tout va plus vite, les transports, les communications, la cuisine, le ménage, on n’a jamais eu autant l’impression de courir après le temps qui défile. Loin d’être le signe d’une paresse ou d’une oisiveté, le fait de ne rien faire est vital. C’est un moment propice pour que notre cerveau emmagasine et trie toutes les informations qu’il reçoit.

Ne pas remplir faussement son temps

Lorsque vous faites la queue dans une file d’attente, votre premier réflexe est de consulter votre téléphone portable. C’est une façon de parer à l’ennui et d’avoir l’impression d’être productif car vous “remplissez” votre temps et vous vous dites que vous apprendrez certainement quelque chose. Chez vous, quand ce ne sont pas les tâches ménagères, administratives ou les écrans qui vous sollicitent, c’est encore autre chose. Et si pour une fois, vous ne faisiez rien ? Lorsqu’on ne fait rien, une activité cérébrale vitale se met en place. Explication du professeur Francis Eustache, neuropsychologue au CHU de Caen:

Chill 8000

Vous adorez ne rien faire et vos proches ne le comprennent pas ? On vous a trouvé une excuse pour chiller 8000, sans complexe. On se relaxe devant « Plus de temps, moins de stress » : http://pluzz.francetv.fr/videos/plus_de_temps_moins_de_stress.html.

Publié par francetv zoom sur lundi 5 décembre 2016

 

Avec cet argument, plus personne ne pourra vous reprocher de ne rien faire !

Commentaires