Prétox: préparez votre corps avant les fêtes

des jus de fruits et légumes pour une cure detox
Prétox: préparez votre corps avant les fêtes
Par Elodie Sillaro publié le
7796 lectures

J-7 avant le réveillon, on essaie la prétox ! Si la detox est désormais de coutumes après les fêtes, la prétox prépare l'organisme à faire face aux excès des repas festifs de fin d’année.

Après les fêtes, on connait tous le principe de detox qui permet de faire “le ménage” dans notre organisme après des périodes de repas trop riches. Elle met au repos le système digestif, fait table rase dans son alimentation et permet de repartir sur des habitudes saines. À l’inverse, la prétox est une méthode qui prépare l’organisme à parer aux excès des fêtes de fin d’année. Elle nous invite à revoir facilement notre alimentation avant de fastueux repas.

Allégez vos repas

Sur une courte durée (un à sept jours), on se définit une ligne de conduite saine et équilibrée pour alléger son système digestif tout en fournissant assez d’énergie à son organisme. L'idée n’est pas de faire un régime ou de sauter des repas, au risque de stocker des graisses aux suivants et de déséquilibrer son organisme. Sans être trop restrictif, on élimine tout ce qui nous alourdit: repas trop copieux, trop riches en graisses, en sucre et en protéines animales.

  1. On fuit les produits industriels qui renferment des graisses saturées voir trans dangereuses pour la santé, du sucre et du sel caché. Transformés, les aliments ne renferment plus de nutriments intéressants pour l’organisme et apportent des “calories vides”. On sort les casseroles et on cuisine ses propres plats.
     
  2. On réduit la viande et les produits laitiers qui acidifient l’organisme. On évite le lactose qui ralentit et alourdit la digestion. On se tourne vers les alternatives végétales: lait et yaourts au soja, au riz, aux amandes. Il existe des dizaines de variétés plus originales les unes que les autres (noisettes, thé matcha, etc.). On remplace la charcuterie et la viande rouge par du poisson et de la viande blanche. De la viande 1 à 2 fois par semaine et du poisson 1 fois par semaine suffit.
     
  3. On évite le gluten parfois responsable d’inconfort digestif et de fatigue. On privilégie des farines et céréales qui en sont dépourvus: sarrasin, quinoa, riz, châtaigne.
     
  4. On limite les apports en sel et on remplace par des épices et des aromates riches en antioxydants,en vitamines et minéraux.
     
  5. On fait la part belle aux légumes bio et de saison. On privilégie les aliments à l’état brut (non transformés) et surtout biologiques car en période de détoxification, l’organisme est plus réceptives aux bons nutriments comme aux éléments toxiques.
     
  6. On remplace les céréales blanches (raffinées) par des céréales complètes, riches en fibres et en nutriments: du riz brun, rouge, sauvage, basmati, quinoa, millet.
     
  7. On mange 2 portions de fruits par jour (fruits frais bio et de saison ou compotes bio) et des fruits secs et oléagineux: raisins secs, amandes, noix etc.
     
  8. On privilégie les cuissons douces : au four ou en cocotte à basse température. De cette façon, on préserve tous les nutriments des aliments.
     
  9. On bannit l’alcool, les sucreries et les sodas. On évite aussi les excitants comme le café, les boissons énergisantes et trop sucrés. On boit au moins 1.5L d’eau par jour, à compléter avec des tisanes ou du thé vert, riche en antioxydant. Le matin, on peut aussi prendre un verre de jus de citron chaud à jeun pour booster son foie.

Poursuivez votre activité physique

Même si l’hiver, on a tendance à être moins motivé et à ralentir son activité physique, on essaie de tenir un rythme. L’idéal est de bouger 30 à 45 minutes, 3 fois par semaine, ou 10 à 15 minutes par jour. Marchez, courez, nagez, dansez, pratiquez une activité que vous aimez mais bouger. N’oubliez pas de prendre le temps de vous reposer et de vous retrouvez avec-vous même: tricot, lecture, yoga, coloriage, méditation sont de véritables remèdes anti-stress. Sinon, ne faites rien ! Il y a été prouvé scientifiquement que ne rien faire est vital pour notre cerveau. 

Commentaires