Contre le gaspillage alimentaire, ils transforment le pain rassis en bière

du pain rassis transformé en bière
Contre le gaspillage alimentaire, ils transforment le pain rassis en bière
Par Elodie Sillaro publié le
12897 lectures

Peu onéreux, le pain est souvent gaspillé en grande quantité. S’il n’est pas réutilisé sous forme de pain perdu, il finit bien souvent à la poubelle. Mais saviez-vous que le pain s’utilise pour confectionner de la bière ?

Il y a bien des millénaires, la bière était à la base de l’alimentation. Fabriquée à partir de galettes d'épeautre et d'orge trempées dans de l'eau, c’est donc à juste titre qu’on l’appelait “le pain liquide”. Aujourd’hui, le pain reste à la base de notre alimentation mais finit bien souvent rassis oublié dans un coin de la cuisine. Pire encore dans les boulangeries ou les sandwicheries, le pain finit souvent en fin de journée dans la benne. Il est possible de le réutiliser sous forme de chapelure ou de pain perdu mais aussi … de bière !

Vous reprendrez bien une pinte de pain ?

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, une organisation américaine a eu la superbe idée de récupérer la levure du pain pour en faire de la bière ! L’association 412 Food Rescue est basée à Pittsburgh, aux États-Unis, et travaille en lien avec les restaurants traiteurs et autres fournisseurs alimentaires pour lutter contre le gaspillage alimentaire et distribuer les invendus aux plus démunis. Cette fois, elle a fait équipe avec une brasserie locale, la East End Brewing Company, pour récupérer le pain rassis et le transformer en bière artisanale: la Loaf.

“Nous avons beaucoup de pain gaspillé, à tel point que, même en travaillant avec 200 associations, ces dernières ne peuvent pas prendre tout le pain que nous récupérons quotidiennement. Nous avons décidé de le mettre à profit en le transformant en bière.”,  explique Leah Lizarondo, co-fondatrice de l’association.

Après quelques semaines de production, la brasserie tourne à plein régime. Les bières sont vendues environ 50 dollars soit 47 euros. Mais, pas de panique, on parle de “growlers”, d’énormes bouteilles à anses de 2 litres.

Une bière responsable et durable

Cette opération permet de “prendre la température et voir voir s’il y a une demande pour une bière de ce type”, explique Scott Smith de la brasserie East End Brewing Company. Mais, la démarche responsable ne s’arrête à limiter le gaspi alimentaire, la confection des bières est, elle-même, aussi responsable. Les céréales utilisées pour la conception de la blonde sont ensuite envoyées à des fermes pour nourrir le bétail tandis que l’eau est récupérée et les matériaux d’emballages recyclés.

Et bonne nouvelle pour ceux à qui apprécient les verres entre amis, l’association envisage également de préparer un pommeau baptisé "Forage"(une excellente liqueur de calva) à base de pommes sauvages glanées dans les environs de Pittsburgh. Il n’y a pas qu’aux États-Unis qu’on change le pain en bière. À Bruxelles, les entrepreneurs du Brussels Beer Project ont mis au point une bière, la Babylone, fabriquée à partir de 30% de pains invendus, récupérés en grandes surfaces. Une façon de parler anti-gaspi autour d'un verre !

Sources: 412 Food RescueKonbini.com et pittsburghmagazine.com

 

Commentaires