Stress, déprime: et si on manquait de vitamine D ?

une femme en manque de vitamine D stressée et déprimée
Stress et déprime, et si on manquait de vitamine D ?
Par Elodie Sillaro publié le
8154 lectures

L’hiver, le stress, la déprime et la fatigue prennent le pas sur notre moral et notre tonus. Et si ce n’était pas seulement dû aux températures mais aux longues journées sans soleil qui mettent notre taux de vitamine D au plus bas ?


La vitamine D est à la fois une vitamine essentielle et une prohormone. Vitale pour la santé des os et des dents, elle joue un rôle dans le métabolisme du calcium en augmentant sa capacité d’absorption intestinale. Contrairement aux autres vitamines, la vitamine D n’est pas si facile à se procurer. Elle se synthétise à partir des rayons du soleil (UVB) mais ces derniers se font rare l’hiver. L'ensoleillement n’est pas non plus assez suffisant en France pour subvenir à nos besoins. C’est pourquoi, il est important d’apporter une attention toute particulière à son alimentation pour avoir les apports nécessaires et éviter les carences en vitamine D.

Stress et dépression

Le stress peut être à l’origine de facteurs extérieurs (environnement, changement de situation, pression sociale et professionnelle) mais aussi biologiques ! Une alimentation déséquilibrée et un manque de vitamines notamment de vitamine D peut engendrer du stress. Une étude parue dans la revue Nutrients montre que les femmes ayant une carence en vitamine D ont deux fois plus de chance d’être sujettes à niveau de stress élevé par rapport aux femmes qui n'en manquent pas. Les femmes ont plus tendance à manquer de vitamine D que les hommes et sont également plus stressées. Elles doivent donc veiller davantage à leur taux de vitamine D.

Plusieurs études ont également établi un lien entre carence en vitamine D et risque de dépression. Une étude publiée dans le British Journal of psychiatry montre que les personnes ayant un faible taux de vitamine D sont deux fois plus susceptibles de souffrir de dépression. Une autre étude publiée dans le Journal of Internal Medicine a montré que manquer de soleil pourrait même diminuer l’espérance de vie au même titre que fumer des cigarettes.

Fatigue et maux de tête

Une récente étude a permis d’observer que les sujets ayant les taux de vitamine D les plus bas étaient davantage sujets aux maux de tête. Un manque de vitamines D peut également se traduire par de la fatigue, une faiblesse musculaire, parfois une peau sèche et des crampes. Tous ces symptômes traduisent l'action de la vitamine D mais pour être certain d’être carencé en vitamine D, il est nécessaire d’effectuer les analyses biologiques.

Où trouver la vitamine D ?

Sachant que le soleil comble 80 à 90 % de nos besoins en vitamines D, l’OMS recommande de s’exposer 5 à 15 minutes, 2 à 3  fois par semaine au cours des mois d’été. On s’expose plutôt aux premières heures de la journée. Cette exposition suffit pour conserver des concentrations de vitamine D satisfaisantes. Les poissons gras (hareng, saumon, sardine, maquereau) et la spiruline sont aussi riches en vitamine D mais la meilleure source est bien connue, c'est l'huile de foie de morue !

Comment se supplémenter ?

Les recommandations françaises préconisent de supplémenter les femmes enceintes, les enfants de la naissance à 5 ans, puis les adolescents entre 10 et 18 ans car ce sont des périodes de croissance osseuse très importante. Chez un adulte, le seuil de carence est fixé à 50 nmol/L mais la plupart des spécialistes de cette vitamine estiment qu'en-deçà de 75 nmol/L, on est déjà déficitaire. Si les ampoules sont souvent prescrites par les médecins, il existe des compléments alimentaires.

Sur son site, le consultant en santé et nutrition, Julien Venesson préconise les gouttes des compléments alimentaires plutôt que les ampoules : “les doses sont beaucoup plus élevées que ce qu’il est possible d’atteindre naturellement via l’exposition au soleil. Conséquence : cela peut provoquer des effets secondaires et surtout, le taux de vitamine D redescend aussi vite qu’il est monté avec à la clef le retour d’un déficit”. Apporter une petite dose de vitamine D chaque jour comme une exposition quotidienne au soleil est donc  préférable. 


La rédaction vous propose une sélection de vitamine D3 végétale

Commentaires