Une pétition pour éteindre les panneaux publicitaires en période de grand froid

Dessin de panneau pub sur éclairé
Une pétition contre les panneaux publicitaires énergivores
Par Mathieu Doutreligne publié le
13569 lectures

Une pétition lancée par l’association Agir pour l’Environnement et destinée à la ministre de l’Écologie, propose de fermer les panneaux publicitaires énergivores en période de grand froid pour réduire le gaspillage énergétique et éviter les coupures d’électricité.

Avec la vague de froid qui recouvre la France et une bonne partie de l’Europe, la menace de pénurie électrique est évoquée. À la radio ou la télévision, on nous invite à faire preuve de civisme et à ne pas utiliser nos appareils ménagers entre 18 et 20h pour éviter une rupture du réseau électrique. En effet, étant en période de grand froid, la consommation électrique est à son maximum et la rupture est proche dans certaines parties de la France. Les deux régions les plus touchées sont la Bretagne et la région PACA.

La publicité, un secteur énergivore

Ces messages de prévention sont communiqués alors que le secteur de la publicité continue à gaspiller l’électricité par l’allumage constant de panneaux rétro-éclairés ou panneaux vidéos. Selon Agir, cette pollution est même triple, car c’est une pollution visuelle, mentale et énergétique.

De plus, la consommation de ces dispositifs est scandaleusement élevée. L’association affirme que : “chaque panneau lumineux a une consommation électrique équivalente à une famille de 4 personnes, soit près de 4 500 kWh par an. La multiplication de ces milliers de dispositifs rétro-éclairés a une véritable incidence sur la consommation énergétique de notre pays.

Chaque panneau est un contre-signal implicite laissant supposer que la sobriété énergétique est une nécessité… pour les autres !

Et si à la place de donner des leçons on montrait l’exemple ? En effet, un an après la COP21 dont tout le monde a parlé, la ministre de l’Écologie doit contraindre le secteur publicitaire à éteindre les panneaux publicitaires pendant les pics de consommation électrique.

Commentaires