Vague de froid: 7 bons gestes pour économiser de l'énergie

une personne règle son thermostat pour le chauffagr
Vague de froid: 7 bons gestes pour économiser de l'énergie
Par Elodie Sillaro publié le
15093 lectures

Les températures n'ont jamais été aussi basses depuis 5 ans. Les Français se préparent à une vague de froid inédite et le réseau électrique à un pic de consommation. Comment se protéger du froid sans faire flamber sa facture d’électricité ?

Avec des températures de 6 à 8 degrés en deçà des normales saisonnières, les Français se préparent à subir une vague de très grand froid. La semaine s'annonçant rude pour le réseau d’électricité, les citoyens sont donc appelés à la modération. Selon l’Ademe (Agence de l'Environnement et de la maîtrise de l'énergie), les deux régions françaises plus exposées aux risques de coupures sont la Bretagne et PACA

1. Limitez les pertes de chaleur

Pour profiter de la chaleur naturelle, fermez les portes des pièces non chauffées et les rideaux, stores ou volets dès la nuit tombée. Vous réduirez les pertes de chaleur par les fenêtres de 30 à 50%. Évitez les courants d’air en installant des bas de porte ou des boudins. Installez des panneaux isolants et réflecteurs entre vos murs et vos radiateurs pour limiter les pertes de chaleur à travers les murs.

2. Ne surchauffez pas votre intérieur

On n’hésite pas à enfiler un pull plutôt que de pousser le chauffage. C’est la principale source de dépenses en électricité. Pour rester économique mais confortable, la température idéale d’un intérieur avoisine les 19 à 20°. Diminuer la température la nuit favorise, en plus, une meilleure qualité de sommeil. 17° dans les pièces inoccupées ou pendant votre absence suffisent également.

3. Isolez vos combles

Une des causes du gaspillage énergétique serait la mauvaise isolation des combles qui engendrerait 30% de pertes d’énergie. “Si les combles étaient mieux isolés, ces vagues de froid pourraient être affrontées plus sereinement et sans faire de surproduction”, explique Benoit Cheze, Directeur d'Objectif Eco Energie. Les travaux d'isolation sont coûteux mais le programme d’Objectif Eco Energie, baptisé “Reduc Isol”, permet de faire isoler ses combles à des tarifs préférentiels voire même pour 1€ selon les conditions d'éligibilité. Sur le même principe que le dispositif Reduc’Isol, l’enseigne de bricolage Leroy Merlin propose actuellement un dispositif similaire.

4. Éliminez les consommations “passives”

Un classique pourtant souvent oublié, les appareils électroniques branchés ou en veille consomment de l’énergie même si vous ne les utilisez pas. Éteignez-les et débranchez les prises inutilisées telles que les chargeurs de batterie sans appareil branché à l’autre bout du fil. Optez pour des multiprises à interrupteur et des prises coupe-veille. En un seul geste, vous pouvez couper l’alimentation de la télévision, box wifi, lecteur DVD, consoles etc. Selon l’Ademe, cette consommation passive représente 11% de la facture d'électricité annuelle.

5. Optez pour le décalage horaire

Loin d’être uniquement réservé aux voyages, le décalage horaire peut aider à économiser de l’énergie. Certaines consommations d’électricité peuvent être reportées à certaines heures creuses de la journée. Les lave-linges, lave-vaisselles et aspirateurs doivent plutôt être utilisés avant 17h ou après 20h pour éviter les pics de consommation d’énergie. Attendez que votre lave-vaisselle ou lave-linge soit rempli avant de lancer un lavage et faites-les fonctionner de préférence la nuit.

6. Surveillez votre consommation d'énergie

Il existe de nombreuses applications à télécharger gratuitement qui permettent de surveiller et de maîtriser sa consommation d’énergie telle que QWatt (uniquement sur Android) ou IConsometre. Le Réseau de transport d´électricité (RTE) met en place des alertes de 8h à 13h et de 18h à 20h via son application Eco2Mix pour encourager les citoyens à réduire leur consommation d’électricité et permettre de suivre en temps réel les pics de consommation.

7. Couper le chauffage ou seulement le baisser ?

C’est la grande question que tout le monde se pose: doit-on couper le chauffage lorsqu’on quitte son domicile ou doit-on seulement le baisser ?  Si on a un habitat bien isolé (maison ou appartement dans un immeuble récent ou avec de grosses pierres), il est possible d’éteindre en journée sans influer sur sa facture d'électricité lorsqu’on rallume le chauffage. Dans le cas où notre logement est mal isolé, on aura tendance à pousser le chauffage à fond pour réchauffer notre intérieur et, de cette façon, surconsommer de l’énergie. Il vaut donc mieux couper le chauffage uniquement si on s’absente plusieurs jours.

Pour rappel:

- On règle la température intérieure à 19° dans les pièces pour assez de confort et 17° dans les pièces inoccupées.

- Les personnes fragiles (enfants, malades et personnes âgés) auront besoin de plus de chaleur. Inutile d'augmenter au-delà de 21°C, on isole et on se couvre.

- On évite de faire descendre la température intérieure en dessous de 14° car une maison peut vite se refroidir et on aura davtantages de difficultés à la réchauffer.

À télécharger, le guide pratique de l’Ademe pour réduire sa facture d’électricité: ici.

Commentaires