Intoxication alimentaire: attention à la betterave crue

de la betterave crue sur une planche à découper
Intoxication alimentaire: attention à la betterave crue
Par Elodie Sillaro publié le
19855 lectures

Suite à de récents cas d’intoxications alimentaires provoquées par la betterave ces derniers mois, les autorités sanitaires recommandent d’éviter de consommer des betteraves crues.

Plus riches en nutriments, les aliments crus sont bien meilleurs pour la santé. Or, plusieurs cas d’intoxication alimentaires liés à la consommation de betteraves crues ont été recensés. En conséquence, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) préconise d’éviter de manger des betteraves si elles n’ont pas été cuites.

Des troubles digestifs importants

Cette recommandation de la DGCCRF fait suite à un épisode d’intoxication alimentaire de 45 personnes à la fin de l'année 2016 dans la région des Pays-de-la-Loire. D’autres cas ont été identifiés dans d'autres régions de France depuis 2014 et même dans certains pays étrangers comme la Finlande ou les États-Unis. Ces intoxications se manifestent par des troubles digestifs comme des diarrhées ou des vomissements qui surviennet aussitôt après consommation de betteraves crues. 

Dans un communiqué, elle rappelle donc “aux consommateurs, ainsi qu’aux professionnels et gestionnaires d’établissements de restauration collective, qu’il est déconseillé de consommer des betteraves crues".

Un légume consommé traditionnellement cuit

Les personnes les plus vulnérables (enfants, personnes âgées, individus immunodéprimés) étant les plus exposées, la DGCCRF recommande de ne pas servir de betteraves crues dans les restaurants collectifs des établissements d’enseignement et dans les maisons de retraite. Pour l’heure, aucune donnée n’a pu expliquer cet épisode d’intoxication alimentaire. Ainsi, même si ces produits peuvent être consommés froids, ils doivent avoir fait l’objet d’une cuisson préalable”. Depuis des générations, la betterave est "un légume traditionnellement consommé cuit", rappelle la  DGCCRF. Ce qui pourrait expliquer pourquoi il est d'usage de ne pas la consommer crue. 

 

Commentaires