Femme enceinte : les aliments à consommer pour une grossesse au top

une femme enceinte fait la cuisine
Femme enceinte : les aliments à consommer pour une grossesse au top
Par Amélie Michel publié le
8760 lectures

Chaque future maman porte une attention toute particulière à son alimentation pour le bien de son bébé. Chacune reçoit la liste des aliments interdits fournie par le gynécologue en début de grossesse. Mais connaissez-vous les aliments à privilégier pour une grossesse parfaite ?

Nous le savons, quand on est enceinte, il faut apporter une attention toute particulière à ce qu’on mange puisque tous les aliments passent de la maman au bébé par le cordon ombilical afin de le nourrir et l’aider à se développer. Il existe des aliments qu’il faut impérativement consommer lorsqu’on est enceinte, afin de privilégier la bonne santé de la mère et de l’enfant à naître. Découvrez le top des aliments bio à consommer tout au long de la grossesse.

Volaille et légumineuses pour les protéines

Pour entretenir notre organisme, il est impératif de consommer des protéines. Les besoins en protéines sont encore plus important pendant la grossesse, car elles permettent un développement optimal des cellules du placenta. Il faut en outre savoir qu’elles permettent la construction des tissus du bébé, ainsi que le développement de son petit cerveau. C’est pour toutes ces raisons qu’il est impératif d’augmenter la dose de protéines journalière lorsqu’on est enceinte, notamment durant le troisième trimestre.

Afin que l’apport en protéines soit équilibré, il est conseillé d’alterner les protéines animales avec les protéines végétales. Il faut d’ailleurs privilégier ces dernières car les protéines animales sont très acidifiantes, et font beaucoup travailler les reins, déjà soumis à rude épreuve pendant la grossesse.

Lorsque vous êtes enceinte, vous pouvez donc consommer du poulet (évitez au maximum les viandes rouges, notamment crues), et privilégier les légumineuses comme les lentilles, les haricots blancs, les pois chiches, les fèves ou encore les haricots verts bio.

Les féculents, céréales et légumes secs pour les glucides

Enceinte, vous dépensez bien plus d’énergie et votre organisme puise son carburant dans les glucides. Ils doivent donc être très présents dans votre alimentation, d’autant plus que le fœtus s’en sert beaucoup. La femme enceinte doit donc en consommer à tous les repas, tout en privilégiant les sucres lents que l’on trouve notamment dans les féculents bio, les légumes secs ou encore les céréales semi-complètes ou complètes.

Ce qu’il faut éviter, ce sont les sucres rapides qui ne présentent qu’un intérêt limité pour la femme enceinte et pour le bébé. Les pommes de terre, le pain complet, le pain au son, les pâtes semi-complètes bien cuites, le quinoa, le riz brun complet ou encore les flocons d’avoine bio sont des aliments particulièrement indiqués tout au long de la grossesse.

Fruits à coque et huile pour les lipides

Les lipides sont les graisses qui apportent de l’énergie. Mais attention, ils servent également au développement cérébral du fœtus et composent la membrane des cellules. Il faut donc impérativement en consommer. Souvent, les femmes enceintes essaient de les éviter pour ne pas prendre trop de poids, mais c’est une erreur. Sans entrer dans la surconsommation, il faut les consommer en quantité raisonnable.

Cependant, il n’est pas question ici de manger à outrance des fritures ou de la charcuterie, qui en plus ne seront pas bons pour la digestion (souvent perturbée pendant la grossesse). Il faut plutôt opter pour les omégas et les acides gras essentiels, comme l’huile de colza par exemple. Vous pouvez également consommer des fruits à coque bio régulièrement, ou encore manger certains poissons comme le saumon, le thon, le maquereau ou les sardines (bien cuits).

Haricots et fruits secs pour les fibres alimentaires

Pendant la grossesse, le transit intestinal est souvent perturbé, et c’est tout à fait normal. La constipation notamment est un problème douloureux pour la femme enceinte qui peut entraîner l’apparition d’hémorroïdes. C’est pour cette raison qu’il est important de consommer des fibres alimentaires afin d’éviter de souffrir de ces maux pendant plusieurs mois.

Les fibres alimentaires permettent effectivement de fluidifier le transit et peuvent être consommées tout au long de la grossesse. Vous pouvez manger des céréales par exemple, ou encore des haricots rouges, des haricots verts, des poireaux, du fenouil, du céleri, des abricots, des figues, des pruneaux, des noix et noisettes, des raisins secs… La liste est loin d’être exhaustive !

Légumes verts et amandes pour le calcium

Le calcium est essentiel pour la formation du squelette et des dents de votre bébé. On les trouve dans les produits laitiers évidemment, mais aussi dans les laits végétaux qui sont meilleurs pour la santé. Effectivement, le soja, l’avoine et les amandes regorgent de calcium. Préférerez-les plutôt sous leur forme brute pour profiter au maximum de leur teneur en calcium. Quel que soit votre choix, surtout rayez le lait cru de vos aliments pendant votre grossesse car il peut s’avérer dangereux.

Il faut savoir que les besoins en calcium sont plus importants pendant la grossesse, et que vous devez donc consommer un maximum de produits vous en apportant dans l’organisme. Les crucifères (brocoli, chou-fleur, frisé, kale, chou-rave) et les légumes à feuilles vert foncé (épinards, cresson) sont très riches en calcium, bien plus qu’un verre de lait. Pensez aussi aux graines de sésame que vous pouvez consommer dès le premier mois de grossesse.

Cacao et noix pour le magnésium

Le magnésium agit directement sur les cellules nerveuses, musculaires et cardiaques, et est indispensable pour la multiplication des cellules du bébé. Enceinte, une femme a donc encore plus besoin de magnésium ! Il faut en consommer environ 400mg par jour, et donc privilégier certains aliments qui pourront en apporter à votre organisme.

Il faut savoir que ce minéral est présent dans beaucoup d’aliments. Vous en retrouverez notamment dans le chocolat noir, les légumes verts, les noix, les noisettes bio, les amandes, les lentilles, les pois cassés, ou encore les céréales complètes.

Épices et légumineuses pour le fer

Vous devez savoir que le fer est essentiel pour le bébé qui en consomme énormément. Le fer permet en effet d’assurer le transport de l’oxygène vers les organes, et va aider l’enfant à peaufiner son appareil circulatoire. Il n’est pas rare que les femmes enceintes connaissent des carences en fer. Il faut donc consommer au maximum des aliments riches en fer. Les épices (cumin, curry, poudre de Méloukia) sont les reines du fer ! Pensez aussi au thym et aux algues comme la spiruline et la chlorelle. Pour les plus gourmands, il y a aussi le cacao et donc le chocolat noir, les noix de cajou et les olives.

L’idéal est d’en ingérer 30mg chaque jour. Il faut donc par exemple manger du foie de volaille, du boudin noir, des œufs, des lentilles, des haricots rouges, des fruits secs parsemés de graines en tout genre. Attention toutefois au foie de volaille qui est riche en vitamine A, ce qui peut s’avérer toxique en cas de surconsommation.

Poissons, algues et soja pour l’iode

L’iode est indispensable pour le fœtus. Vous devez savoir qu’une carence en iode peut avoir des conséquences extrêmement graves pour la femme enceinte, entraînant notamment des fausses couches ou encore des accouchements prématurés. Il est conseillé d’en consommer 200 microgrammes par jour !

Pour réussir à en consommer autant, il faut privilégier les produits dans lesquels l’iode est naturellement présent. On en retrouve par exemple dans le poisson, dans le soja, dans les haricots verts, dans les algues, dans la morue… Autant d’aliments qu’il faut prendre l’habitude de consommer, notamment pendant la période de grossesse.

Il est essentiel de faire attention à son alimentation pendant une grossesse, pour le bien de la mère et de l’enfant. Sans oublier que l’eau est absolument indispensable au bon déroulement de la grossesse, d’autant plus que les besoins en eau augmentent. À consommer sans modération !

La liste des aliments n’est pas exhaustive. Nous vous conseillons de privilégier une alimentation bio tout au long de la grossesse afin d’éviter l’exposition de votre enfant aux pesticides même avant sa naissance.

Commentaires