BD : la pollution cachée de l’eau en bouteille

Eau coulant d'une source qui semble naturelle
La pollution cachée de l’eau en bouteille en bande dessinée
Par Mathieu Doutreligne publié le
8058 lectures

L’eau en bouteille se vend bien quand l’eau du robinet a parfois le moral dans les chaussettes, alors que ses atouts sont nombreux face à son équivalente qui, bien souvent, provient des mêmes sources. Camille Besse et Éric La Blanche résument la situation avec humour en bande dessinée.

L’eau, c’est-à-dire la chose la plus élémentaire à notre survie, est devenue un bien commercial comme les autres. Des entreprises se sont spécialisées dans sa revente en arrivant même à faire passer certaines eaux minérales comme produit de luxe. Face à cette guerre marketing de pays riches, l’eau du robinet a le moral dans les chaussettes, pourtant ses atouts sont nombreux face à l’eau en bouteille qui, bien souvent, provient des mêmes sources.

Le dilemme du quotidien

Eau en bouteille plastique ou eau du robinet ? Un choix difficile à faire, même lorsqu’on pense être un consommateur responsable. En écrivant un article sur le sujet le mois dernier, nous vous avions posé la question via un sondage qui a recueilli 648 réponses. La question posée était simple : consommez-vous régulièrement de l’eau en bouteille ? Chose étonnante, il a recueilli très précisément 50% de “oui” et 50% de “non”. 324 votes de chaque côté. Chacun a ses arguments et le choix entre plastique et robinet n’est pas facile à faire au quotidien.

Quoi qu’il en soit, les évidences sont de plus en plus marquantes lorsqu’on écoute certains spécialistes et les idéalistes imaginent déjà un monde sans bouteille plastique d’ici quelques années. Pour rappel, Biocoop a déjà enclenché le pas en décidant de ne plus en vendre dans ses 431 magasins. Alors, l’eau en bouteille est-elle meilleure que l’eau du robinet pour l’environnement ? La réponse en BD par Camille Besse et Éric La Blanche pour Reporterre.


Commentaires