Comment faire pousser ses plantes aromatiques dans sa cuisine ?

des plantes aromatiques dans une cuisine
Comment faire pousser ses plantes aromatiques dans sa cuisine
Par Anaelle Sorignet publié le
11461 lectures

Aussi esthétiques qu’utiles, les plantes aromatiques peuvent facilement être cultivées en intérieur. Disposées dans votre cuisine, elles parfumeront et décoreront agréablement la pièce, tout en vous offrant des herbes fraîches à la demande pour vos petits plats. Et ce, sans demander beaucoup d’efforts.

Pour avoir des herbes aromatiques à portée de main, nul besoin d'avoir la main verte. Quelques graines, un pot et un peu d'amour.

Quelles plantes aromatiques choisir ?

Les plantes aromatiques qui assaisonnent nos plats poussent souvent sans difficultés dans notre cuisine. Quelles herbes aromatiques choisir pour un potager d’intérieur ? Basilic, thym, romarin, persil, ciboulette, menthe, aneth, coriandre, estragon, laurier, sauge, sarriette, cerfeuil, oseille… Vous avez l’embarras du choix ! 

Bien démarrer sa culture d’herbes aromatiques en intérieur

Faire pousser ses plantes aromatiques est très facile, même si vous n’avez pas la main verte. La culture en intérieur se joue des saisons. Vous pouvez commencer à tout moment de l’année, en achetant des graines et en réalisant les semis vous-même, ou opter pour de jeunes plantes à rempoter. Cette solution n’est d’ailleurs pas plus chère ! 
Et si le jardinage n’est vraiment pas votre truc, sachez qu’il existe des potagers d’intérieur intelligents, qui gèrent pour vous les besoins en eau, en lumière et en nutriments de vos plantes. Mais est-ce que ça ne perd pas un peu de son charme ?

Comment réussir son potager d’intérieur ?

Chaque plante aromatique a ses propres besoins en eau, ensoleillement, espace… Pour les cultiver, vous pouvez rassembler celles aux caractéristiques proches dans un même pot. Par exemple :

  • Estragon, persil, coriandre, oseille et ciboulette requièrent un arrosage fréquent (la terre doit toujours être humide) et un ensoleillement modéré.
  • Laurier, thym et romarin se contentent d’un arrosage occasionnel (la terre doit sécher entre chaque arrosage) et adorent la lumière.

Seule deux aromates sont à planter seuls : la menthe, une plante envahissante qui pourrait asphyxier ses voisines, et le basilic qui nécessite chaleur, lumière et hydratation en quantités importantes.
À noter également que le persil ou le basilic sont des plantes à cycle annuel : il faudra donc en racheter chaque année.

Conseils pour prendre soin de vos plantes aromatiques

Comment savoir si votre plante a trop ou pas assez de lumière ? Si les feuilles rétrécissent et que les tiges s’allongent, il lui en faudra davantage. À l’inverse, si des tâches apparaissent, mettez-la dans un endroit moins ensoleillé.

Préférez la cueillette à la récolte, en prélevant quelques feuilles au gré de vos besoins, toujours en partant du haut de la plante. Une fois la plante arrivée à maturité, coupez la tige au tiers à partir de la base.

Pour la conservation, gardez vos plantes quelques jours au frais en les enrobant dans un linge humide, ou ciselez-les avant de les congeler. Elles garderont ainsi toute leur fraîcheur !

Bon appétit !

Sources : M-Habitat, Le Coin Potager

Commentaires