Une heure de course à pied rallonge notre vie de 7 heures

une femme et un homme pratiquent la course à pied dans la nature
Une heure de course à pied rallonge notre vie de 7 heures
Par Elodie Sillaro publié le
2115 lectures

Voilà un argument pour se mettre au sport ! Selon une nouvelle étude, la course à pied est l’activité physique qui allonge le plus l’espérance de vie. Chaque séance d’une heure permettrait de gagner 7 heures de vie.

La course à pied a le vent en poupe. Appréciée pour ses bienfaits physiques (amélioration de la santé cardiovasculaire, perte de poids) mais aussi psychiques (gestion du stress et des émotions), la course à pied aurait en plus une influence importante sur notre longévité. Selon une étude américaine, une séance d’une heure permettrait de rallonger notre vie de 7 heures !

Trois ans de plus

Publiée fin mars dans la revue Progress in Cardiovascular Disease, l’étude indique que la course à pied est l’activité qui rallonge le plus l’espérance de vie. Elle réduit le risque de mort prématurée de 25 à 40%, quelles que soient la vitesse et la distance. En moyenne, les coureurs vivent trois ans de plus que les non coureurs, même s’ils fument ou boivent occasionnellement.

“Cette étude peut inciter les individus en bonne santé mais également les sédentaires à commencer et poursuivre le running.”

Plus précisément, les chercheurs indiquent que six mois de course - l’équivalent de deux heures de running par semaine pendant 40 ans - serait suffisant pour profiter de 3,2 années de vie de plus que ceux qui ne courent pas. Les bénéfices de la course à pied seraient supérieurs à ceux observés chez les adeptes de la marche ou du vélo.

La régularité avant tout

Pas besoin donc de s’éreinter sur un marathon chaque semaine. Courir un peu mais régulièrement nous assure quelques années de vie en plus. Deux heures par semaine suffisent pour obtenir ces résultats. Les sportifs les plus assidus pourraient même gagner 7 heures d’espérance de vie en plus pour une heure de plus ajoutée à cet entraînement.

“La course à pied, même 5 à 10 minutes par jour et à faible allure (moins de 10km/h), est associée à une réduction des risques de mortalité toutes causes confondues”

Pour autant, il n’est pas question de vie éternelle ! Le running a ses limites et ne pourrait apporter plus de trois ans de vie. De la même manière, au-delà de la cinquième heure de pratique sur une même semaine, son effet serait neutre.

Commentaires