Découverte d’une chenille mangeuse de plastique, une révolution ?

Une belle chenille se déplace avec grâce sur une belle feuille bien verte
Découverte d’une chenille mangeuse de plastique, une révolution ?
Par Mathieu Doutreligne publié le
3596 lectures

Une chenille capable de digérer le plastique vient d’être découverte en Angleterre. Les scientifiques y placent beaucoup d’espoir pour aider à faire disparaître ce véritable fléau qui pollue l’environnement.

Voici une formidable découverte faite complètement par hasard. C’est l’histoire d’une apicultrice amatrice en Angleterre. Un jour, elle nettoie ses ruches et retire de petites larves qui dévorent la cire d’abeille. Elle ne les jette pas au compost, mais les place dans un sac plastique en attendant. Lorsqu’elle revient, les larves ont disparu, le plastique est percé. Étant scientifique, elle décide d’étudier la question avec ses collègues de l’université de Cambridge et y découvre que les vers de cire ont la capacité de manger le plastique.

Une belle démonstration de la force de la nature

Après plusieurs expériences, la petite équipe a découvert que ces chenilles possèdent une substance capable de ronger le plastique très rapidement. En effet, un sac plastique est digéré en une demi-journée quand il ne faut pas moins de 400 ans lorsqu’il est laissé à l’abandon en pleine nature.

L’objectif des scientifiques est désormais de cibler cette substance pour arriver à la produire en grande quantité et in fine biodégrader les tonnes de plastique qu’on récupère, notamment dans les océans. Cette substance pourrait également remplacer les acides des incinérateurs qui servent à dégrader nos déchets et ainsi tendre vers un monde plus écologique. Une affaire à suivre, de belles perspectives en vue qui ne résoud toutefois pas le problème à la source.

Commentaires