Les bienfaits insoupçonnés du jardinage sur la santé

Les bienfaits insoupçonnés du jardinage sur la santé
Les bienfaits insoupçonnés du jardinage sur la santé
Par Juliette Labracherie publié le
2546 lectures

Dans un coin de terrasse, sur son balcon ou sur une grande parcelle de terrain, le jardinage est un très bon moyen de se ressourcer. Et c’est scientifiquement prouvé ! Plusieurs études ont démontré que prendre soin des plantes, c’est aussi prendre soin de sa santé.

En ville ou à la campagne, il est aujourd’hui facile de s’adonner au jardinage. Les potagers urbains et autres petites astuces nous incitent en permanence à avoir la main verte. Bonne nouvelle : selon plusieurs études scientifiques, jardiner serait une des meilleures activités pour se maintenir en bonne santé.

Jardiner augmente la confiance en soi

Selon une étude publiée par l’Université d’Oxford, le jardinage augmenterait la confiance en soi et l’amour-propre. En comparant pendant une semaine un groupe de jardiniers à un groupe de non-jardiniers, l’étude a révélé que les amateurs de jardinage avaient une estime d’eux-même nettement meilleure que ceux n’ayant pas la main verte. Selon les chercheurs, “le jardinage peut jouer un rôle clé dans le développement du bien-être et de la confiance en soi”.

Jardiner prévient les maladies neurologiques

Il prévient mais aide aussi les malades déjà atteints. Ce sont les conclusions des médecins qui pratiquent l’hortithérapie. Inventé au 18ème siècle par le psychiatre américain Benjamin Rush, cette thérapie par le jardinage accompagne les patients atteints d’autismes, de migraines mais aussi d’Alzheimer. Le jardinage maintient l’éveil intellectuellement. Il nécessite de savoir se repérer dans le temps et dans l’espace, de savoir mémoriser le nom des plantes et de s’armer de patience : ces critères stimulent très bien le cerveau.

Jardiner est bon pour le cœur

Publiée par The International Journal of Environmental Health Research, une étude démontre que le jardinage est aussi très bon pour le cœur. Contrairement à ce que l’on peut croire, jardiner est une activité physique. En plus de réduire la pression artérielle, il libère des endorphines et procure une sensation de bien être plus importante qu’après avoir effectué un simple exercice de sport.

Jardiner rend heureux

Jardiner donne de l’énergie, de la vitalité et contribue au bonheur. L’Université de Bristol a révélé que les bactéries présentes dans la terre ont un taux élevé de sérotonine, neurotransmetteur qui lutte contre le stress et la dépression. Il serait d’ailleurs plus présent que dans les anti-dépresseurs. La terre de votre potager contribue alors à renforcer le bonheur que l’on ressent de jardiner.

 

Commentaires